Utilisation de la caroube (Ceratonia ciliqua) dans l’alimentation du lapin locale en croissance : évaluation des performances zootechniques et de la digestibilité.

Utilisation de la caroube (Ceratonia ciliqua) dans l’alimentation du lapin locale en croissance : évaluation des performances zootechniques et de la digestibilité.
Share this post with friends!

Introduction

En Algérie, le redéploiement de l’élevage bovin et ovin puis l’intensification de l’aviculture pour accroître les productions de viande, afin de faire face à la demande croissante de la population en viande, n’ont pas permis d’atteindre les objectifs arrêtés à cause de la dépendance de l’étranger en facteurs de production, particulièrement en matériel biologique et en aliments. En effet, la contribution des viandes dans la consommation des protéines animales est passée de 33% en 1970 à 18% en 1990 (FAO, 1993).

Face à cette situation, d’autres stratégies sont nécessaires, à savoir la promotion de la volaille et du lapin. L’élevage de ce dernier peut résorber en partie le déficit en protéines animales. Le développement du lapin en Algérie peut se justifier, car c’est une espèce connue et adaptée au milieu depuis longtemps. Par ailleurs, l’élevage du lapin est favorisé par ses potentialités biologiques et zootechniques.

C’est une espèce réputée pour sa forte productivité, plus de 45 lapins ou 61Kg de viande, par femelle et par an (KOEHL, 1994), son faible intervalle entre mise bas et aussi par sa grande production de viande par reproducteur entretenu. Le lapin est capable de bien valoriser ses aliments, il convertit les protéines végétales en protéines animales (20%) et ajuste sa consommation alimentaire de façon à maintenir un niveau constant d’énergie digestible (LEBAS, 1975).

Il transforme les matières difficilement consommées par l’homme en aliment que ce dernier accepte facilement. Depuis septembre 2006, les coûts des matières premières agricoles se sont envolés de façon spectaculaire pour atteindre des niveaux très élevés. Durant, l’année 2007, leur prix a été multiplié par 1.5 à 2. A titre d’exemple, cette situation a engendré une hausse de 25 à 30 % de l’aliment de lapin.

La situation est telle que les fabricants d’aliments n’ont d’autre choix que d’augmenter le prix des aliments (DUPERRAY, 2008). La principale originalité de ce travail porte sur l’utilisation de la caroube, comme l’une des productions végétales locales, dans l’alimentation du lapin. La caroube est une production
végétale intéressante dans le domaine de l’alimentation animale. Sa disponibilité théorique était en 2004 de 4600 tonnes dans la zone méditerranéenne. Elle constitue donc une matière première non négligeable.

Malheureusement, celle-ci est male valorisée dans ce domaine. C’est dans cette optique que s’inscrit notre travail visant comme objectif :

– l’évaluation des performances de croissances (Ingéré et Gain) permises par la caroube;

– la détermination de sa digestibilité apparente (MS et MO).

sommaire

Introduction

Revue bibliographique

1- Elevage du lapin de chaire

1-1- Production totale

1-2- Production en Algérie

 2- Paramètres zootechniques

2-1- Notion de la croissance

2-2- Croissance entre la naissance et le sevrage

2-3- Croissance post sevrage

2-4-Vitesse de croissance

2-5- Modes d’expression de la croissance

2-5-1- Relation âge – poids

2-5-2- Croissance forme, taille – croissance relat

2-5-3- Gain moyen quotidien (GMQ)

2-5-4- Indice de consommation d’élevage

2-6- Facteurs influençant la croissance

2-6-1- Facteurs génétiques

2-6-2- Facteurs alimentaires

2-6-3- Facteurs d’environnement

2-6-3-5- L’éclairage

 3- Alimentation

3-1- Digestion

3-2- Anatomie du tube digestif

3-3- Transit digestif et digestibilité

3-4- Caecotrophie

3-4-1-Mécanisme de la caecotrophie

3-4-2- Intérêt nutritionnel de la caecotrophie

3-5- Comportment alimentaire du lapin

3-6- Besoins du lapin en croissance

3-6-1- Besoins en eau

3-6-2- Besoins en énergie

3-6-3-Besoins en matières azotées

3-6-4-Besoins en matières grasses

3-6-5- Besoins en cellulose

3-6-6- Besoins en vitamines et minéraux

3-7- Apports alimentaires

3-7-1- Matières premières utilisées

4- La viande de lapin

4-1- Composition de la viande de lapin

4-2- Abattage

4-2-1-Carcasses

4-2-2- Rendement à l’abattage

5- Santé et hygiène

5-1- Santé du lapin

5-2- Hygiène et propreté

5-3- Stress

5-4- Aperçu sur les principales affections et maladies du lapin

5-4-1-Maladies virales

5-4-2- Maladies bactériennes

Partie expérimentale

CHAPITRE I: Matériel et Méthodes

1-Matériels et méthodes

1-1-Animaux

1-2-Aliment

1-3- Bâtiment d’élevage

1-4 -Cages de digestibilité

1-5-Mesures

1-5-1-période d’adaptation

1-5-2-période de mesures

1-5-3- Mesure de la digestibilité

1-6-Expression des résultats

CHAPITRE II: Résultats et Discussion

1-Aliment

2- l’effectif

3-Paramètres zootechniques

3-1- Consommation moyenne quotidienne

3-2- Effet de température sur l’ingestion alimentaire

3-3- la morbidité et l’ingestion alimentaire

3-4- Gain moyen quotidien

3-5- Indice de consommation

3-6- Croissance pondérale globale

4- Digestibilité

5- Etat sanitaire

6- Indice risque sanitaire

Conclusion

Références Bibliographiques

Annexes

 

Télécharger

telecharger

 ICI

OU

ICI

OU

telecharger

OU

telecharger

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.