La technologie de la myciculture est enfin disponible

La technologie de la myciculture est enfin disponible
Share this post with friends!

Bien que la technologie de la culture des champignons est restée depuis toujours exclusive pour les professionnels des champignonnières, aujourd’hui elle est devenue à la porté de toute personne intéressée et ambitieux qui veut investir dans ce domaine. En fait, il suffit de comprendre les exigences de cette culture et de suivre les étapes clés pour réussir sa propre culture de champignons.

Valeurs et utilisations des champignons

Les champignons pour la nutrition

Grace à leur bonne teneur en protéines, les champignons se classent au-dessus de la plupart des aliments, y compris le lait mais tout en restant au-dessous des viandes animales.

En plus de cette bonne teneur en protéines, les champignons représentent une source relativement bonne de: matières grasses, phosphore, fer et vitamines, y compris la thiamine, l’acide ascorbique et la niacine. Les champignons contiennent également une forte proportion de graisse non saturée.

Suite à un processus d’extraction, les champignons peuvent être consommés sous forme de capsules complémentaires à une alimentation saine. Ces capsules peuvent être prescrites pour des raisons thérapeutiques.

Les aspects médicinaux des champignons

Le champignon est caractérisé par ses divers bienfaits sur la santé humaine dont les effets hypotensifs, immunomodulateurs et anticancéreux grâce à la présence du complexe protéinepolysaccharide. Les champignons sont marqués par leur faible indice glycémique, ce qui rend leur consommation pour les personnes diabétiques possible et dépourvue de dégâts sur la santé.

Les conditions nécessaires pour la réussite de la myciculture

La myciculture dépend de façon très réduite de la terre et du climat. Par conséquent, elle peut être installée en hors-sol dans une atmosphère contrôlée.

Pour garantir la bonne conduite de la culture des champignons, il faut fournir :

  1. Les spores : elles peuvent être soient collectées à partir des champignons matures soient achetées auprès des laboratoires.
  2. Le substrat : c’est un milieu de culture pauvre, simple et qui n’est pas chère. Il est composée le plus souvent par du fumier et de la paille, il doit être composté pour avoir une bonne teneur en azote assimilable par les champignons puis stérilisé afin de lutter contre la contamination et réduire la compétition pour les nutriments par les espèces de champignons indésirables. Une fois inoculé le substrat peut être utilisé pour trois récoltes.
  3. Un bâtiment adéquat : Pour un meilleur rendement de production, les champignons doivent être cultivés dans un bâtiment sombre, frais, stérilisé et fermé. Cela permet de maintenir les conditions de croissance les plus adaptées aux champignons, en termes de température, d’humidité, de ventilation uniforme.

Les étapes clés pour la production des champignons

Le concept de base de la culture consiste à commencer par des spores de champignons, qui se transforment en mycélium et se développent dans un volume suffisant de substrat. La phase végétative est caractérisée par le stockage de l’énergie alors que la phase reproductive des champignons est caractérisée par la formation de la partie de fructification. Le cycle de vie varie de un à trois mois selon les espèces.

Les étapes clés pour la production des champignons

Les étapes clés de la production des champignons sont les suivantes:

  1. Identifier et nettoyer un bâtiment spécialisé dans lequel la température, l’humidité et les conditions sanitaires peuvent être contrôlées pour la myciculture.
  2. Pasteuriser ou stériliser le substrat ainsi que le milieu et les sacs dans lesquels les champignons seront cultivés.
  3. Ensemencer les lits avec des spores de champignons matures.
  4. Maintenir une température, une humidité et l’hygiène pour la croissance et la fructification du mycélium jusqu’à la récolte. L’irrigation du substrat est nécessaire pour augmenter maintenir une bonne teneur en humidité.
  5. Le Manutention post-récolte : Selon l’espèce, la durée de conservation des champignons peut varier d’une journée à deux semaines. Les champignons frais sont mieux conservés sans lavage. Des technologies telles que le refroidissement et l’atmosphère modifiée peuvent être utilisées pour retarder la sénescence, tandis que les technologies préservatives telles que la mise en conserve et le séchage arrêtent les fonctions biologiques des cellules pour éviter la sénescence.

Pour lancer un projet de culture des champignons, les besoins financiers sont minimes car les substrats sont facilement disponibles. Ces derniers sont le plus souvent gratuits par exemple : le marc de café et les déchets de papiers. En effet, après la dernière récolte le substrat restant peut être incorporé dans d’autres systèmes agricoles comme engrais organique. La myciculture s’installe donc dans le cadre d’un système de recyclage qui ne génère pas de perte de production tout en améliorant la structure du sol.

Source : L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

One thought

One thought

Add yours

  1. Pingback: Généralités sur les champignons - agronomie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.