Technique de l’insémination artificielle

Technique de l’insémination artificielle
Share this post with friends!

1. Transport de la semence :

Le transport des semences congelées se fait dans des récipients ou contraire à -196°C (figure n7).

(HASKOURI, 2001, PARREZ et DUPLAN, 1987, WATTIAUX, 2000). La manipulation de ces containers est souvent prise a légère par les inséminateurs, lorsque cet équipement tombe en panne (cassure, manque de liquide ….etc, il cause beaucoup de pertes. (HASKOURI 200 WATTIAUX 2000)

2. décongélation du sperme :

 Dans les conditions pratiques, on s’attachera à minimiser le temps entre la décongélation et l’insémination en évitant ainsi de causer des dégâts aux cellules spermatiques et à utiliser un bain- marie de 35 a 37 C comme milieu de décongélation. (HASKOURI, 2001à. La semence doit être décongelée dans un petit thermos d’eau à 32-35 C secondes. (HASKOURI, 2001, WATTIAUX, 2000)

 3. Technique d’insémination :

 L’insémination artificielle requiert une connaissance précise du système reproducteur de la vache et un entrainement adéquat du technicien. Une personne expérimentée garde toujours a l’esprit l’importance de l’hygiène pendant la procédure pour minimiser les risques d’infection bactérienne. Par contre, une personne inexpérimentée peut non seulement déposer a semence au mauvais endroit, mais en plus, le manque d’hygiène et de dextérité peuvent causer des infections ou des blessures internes. (WATTIAUX ,2000).

Pendant l’insémination artificielle, la paillette doit être passée a travers du cervix et la semence doit être déposée dans le corps de l’utérus ; durant cette procédure ; le technicien insère sons bras dans le rectum. Il est important d’éviter trop de mouvements a l’intérieur du rectum Our éviter que l’air n’y pénètre et le fasse « gonfler » ce qui rend la manipulation du système reproducteur difficile. Le cervix peut être localisé en raclant le plancher du rectum lentement (WATTIAUX,2000).

L’expertise de l’inséminateur est de savoir manipuler le cervix. Il doit être tenu fermement mais ‘légèrement ‘ et supporte par la main plutôt que pince entre les doits. Une fois que la main contrôle bien les mouvements du cervix , la pipette ( contenant la paillette de semence) est insérée lentement dans le vagin et l’ouverture du cervix. Mouvoir le cervix d’une main (et la pipette avec l’autre main) est souvent nécessaire pour pouvoir passer le cervix. Lorsque le bout de la pipette peut se sentir a

l’extrémité opposée du cervix, c’est-à-dire a l’entrée du corps de l’utérus, l’inséminateur y p dépose a semence. Si la pipette est insérer trop loin et la semence est déposer dans une corn utérus la probabilité de fécondation diminue fortement (figure8) (HASKOURI, 2001 ; PAREZ et DUPLAN 1987 ; WATTIAUX 2000)

Source:

KHARROUBI NAWEL 2016 ,

ETUDE DES CARACTERES MORPHOLOGIQUES DES CHEVAUX BARBES.

Université Abdelhamid Ibn Badis-Mostaganem.

Télécharger le document complet.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.