Foresterie - cours

Taxonomie et caractères botaniques du Cèdre de l’Atlas

Taxonomie et caractères botaniques du Cèdre de l’Atlas

Taxonomie

Le genre Cedrus Link (1841) appartient à la systématique suivante:

  • Embranchement des Spermaphytes ;
  • Sous embranchement des Gymnospermes;
  • Classe des Vectrices ;
  • Ordre des Coniferales ;
  • Famille des Pinacées ;
  • Sous famille des Abiétées ;
  • Genre Cedrus ;

Bien que sa valeur taxonomique exacte soit controversée, certains auteurs comme HOLMBE en 1931, MAIRE an 1952 et DAVIS en 1952 cités par QUEZEL (1980) ont ce taxon intégré dans une seule espèce : Cedrus libanotica Link.

Cependant, la plupart des auteurs ARBEZ et al (1978), QUEZEL (1980), BARITEAU et FERRANDES (1992) le classe en 4 espèces montagnardes dont trois méditerranéennes : Cèdre de l’Atlas ou Cedrus atlantica Manetti (Maroc et Algérie) ; Cèdre du Liban ou Cedrus libani A. Rich (Liban, Syrie et Turquie) ; Cèdre de Chypre ou Cedrus brevifolia Henry (Chypre) et une espèce himalayenne Cèdre de l’Himalaya ou Cedrus deodara G. Don (Inde et Afghanistan).

La première espèce fait l’objet de ce mémoire. Elle est endémique des montagnes nord africaines. La seconde est présente en Asie mineure, au Liban et en Turquie. La répartition de Cedrus brevifolia est plus confidentielle. En effet, elle ne couvre que quelques dizaines d’hectares dans l’île de Chypre. Enfin, Cedrus deodara est la plus répandue des espèces, elle peuple une partie de l’Inde, de l’Afghanistan et du Népal (TOTH, 2005).

Des études récentes utilisant des marqueurs biochimiques (les isoenzymes), montrent que le cèdre de l’Atlas et le Cèdre du Liban sont proches et peu différenciés l’un de l’autre, mais se distinguent clairement du Cèdre de l’Himalaya et celui de Chypre (PANESTSOS et al ; 1992).

Ces quatre espèces se distinguent selon différents critères repris dans le tableau (1).

Tableau 1: Caractères botaniques et biologiques des quatre espèces du cèdre (FARJON, 1990 et TOTH, 2005)

Tableau 1: Caractères botaniques et biologiques des quatre espèces du cèdre (FARJON, 1990 et TOTH, 2005)

Caractères botaniques et dendrologiques

Le port :

c’est un arbre de haute taille, dépassant souvent 50m, et en moyenne 40m dans les peuplements soit anciens en sol profond, soit serrés (BOUDY, 1952 ; TOTH, 1990). Le port de l’arbre est pyramidal avec un fût droit, cime régulière et pointue à flèche courbée quand il est jeune ou d’âge moyen, il prend une forme tabulaire en vieillissant (BOUDY, 1952).

Racines :

le système radiculaire est développé, mais rarement pivotant et la stabilité de l’arbre est assurée (BOUDY, 1952).

Ecorce :

lisse et brune quand il est jeune, puis petites écailles grises foncés, enfin crevasses sinueuses quand il est âgé.

 Feuilles :

aiguilles persistantes 3-4 ans, aigues, assez rigides, 15 à 20mm, leur couleur allant du vert clair foncé ou glauque jusqu’au bleu. Sur rameaux longs : isolées et soudées à l’écorce ; sur rameaux courts : par rosettes (BOUDY, 1952 ; TOTH. 1990).

 Les organes reproducteurs :

le cèdre est une espèce monoïque. Floraison en automne ; les fleurs mâles sont des chatons cylindriques dressées, jaunes verdâtres ; les fleurs femelles : chatons ovoïdes (cônes) dressés, vert bleuâtre (JACAMON, 1987).

Fruit :

la maturité des cônes dure 2ans après la floraison, de couleur brune violacée, ils ont 5-8 cm de dimension. Atteignent au plus 10cm (QUEZEL et SANTA, 1962).

 Graine :

triangulaire, grosse, 10-15 mm, marron roux se termine par une large aile, très résineuse enveloppée dans une pellicule résineuse protectrice.

Longévité :

sa longévité parait fabuleuse dépasse certainement 600 à 700 ans, on lui attribue 1000 ans et plus (CHEBOUKI, 1994 ; ARNAUD, 1997), il peut donner des graines fertiles jusqu’ un âge avancé (BOUDY, 1952).

Figure 1: Caractères botaniques
Figure 1: Caractères botaniques

 

Previous post
Cèdre de l’Atlas
Next post
Aire de répartition du Cèdre de l’Atlas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.