Système de fertigation

Système de fertigation
Share this post with friends!

1. Installation de tête :

ROSAFLOR 1 dispose d’une station de tête équipée d’un bassin d’accumulation d’eau de 1400m3 de volume, couvert de polyéthylène noir de 40 microns afin d’éviter le développement des algues et la pénétration de tous agents pathogènes.

a. La filtration :

C’est l’un des éléments essentiels de tout le réseau d’irrigation localisée, le bon fonctionnement de celui –ci dépend uniquement de la qualité de l’eau et de l’adaptation de l’installation de filtration. Elle est choisie en fonction de la nature de l’eau à filtrer et de son volume. L’eau doit être déchargée d’un maximum d’impuretés avant d’être propre à l’irrigation.. (Anonyme, 2010)

b. Bacs :

Ce sont des réservoirs en matière de plastique opaque. Ils sont 3 en nombre et sont destinés à recevoir la solution mère et ont un volume de 2000l chacun, volume suffisant pour fournir une solution pendant 4à 5 jours de fonctionnement. Le bac d’acide (acide nitrique) de 500l de volume destiné pour corriger le PH.

2. Distribution de la solution nutritive :

Les engrais sont injectés vers le bac de mélange après dosage des engrais au niveau de chaque bac. En même temps l’eau aussi est conduite vers ce bac grâce à la pompe d’injection, lorsque le niveau de la solution fille atteint un certain niveau, caractérisé par la situation horizontale d’un flotteur attachés au bac de mélange, la pompe permet l’injection de la solution nutritive au niveau des canalisations.

Un régulateur de pression est indispensable au niveau de la station, il tamponne la pression en amont pour fournir en aval une pression convenable au système d’irrigation adopté au niveau de l’exploitation.

3. Caractéristiques des solutions nutritives :

La solution nutritive doit être conforme aux besoins en eau et en éléments fertilisants de l’espèce cultivée, pendant la phase de développement considérée et compte tenu l’environnement climatique existant. Trois paramètres la caractérisent et doivent être régulièrement contrôlés :

a. L’acidité ou pH :

Sa valeur doit être comprise entre 5.5 et 5.8 les pH trop élevés provoquent les phénomènes de précipitation de certains éléments.

b. La conductivité électrique:

La concentration ou la conductivité électrique conditionne en partie l’absorption de l’eau par la plante. Il convient de maintenir dans le milieu, à chaque instant, une concentration saline inférieure au seuil toxique, compte tenu de la charge naturelle de l’eau d’irrigation ; cette conductivité électrique doit être maintenue entre 1.8 et 2.5 mmhos/cm en fonction du cycle végétatif de la tomate et du climat.(VITRE, 2003).

c. Equilibre minéral :

C’est la quantité de chaque élément contenu dans la solution fertilisante. L’équilibre entre les éléments au niveau des racines agit sur leur assimilation par la plante et leur insuffisance considérée comme carence est source de défauts sur la végétation et les fruits. L’équilibre reste constant tout au long de la culture mais la composition minérale de la solution est variée en fonction du stade de développement des plantes, de leur état végétatif, et des conditions climatiques.

4. Préparation de la solution mère :

Après avoir calculé les quantités des engrais nécessaires suivant les stades de la culture et en se basant sur l’analyse de l’eau, on opère le dosage entre les différents engrais  de chaque bac comme suit :

Les bacs sont remplis d’abord en moitié d’eau claire, ensuite on verse les engrais le reste des bacs sera complété de nouveau par l’eau, ensuite les engrais seront bien mélangés par l’électromélangeur jusqu’à leurs solubilités complètes :

5. Automatisme de la nutrition :

La valeur souhaitée de la conductivité électrique (EC), est programmée au niveau de l’ordinateur, on programme également un pourcentage de dosage de chaque bac d’engrais. La sonde d’injection qui fonctionne en continu pendant l’arrosage et commande le dosage des différents engrais,intervient à ce moment là.

Les injecteurs réalisent cette fonction par le biais d’un clapet qui se trouve à leur partie antérieure, l’ouverture du clapet correspond au pourcentage programmé, par exemple : Si on programme 100% du dosage d’un bac, le clapet de l’injecteur correspondant s’ouvre complètement pour laisser passer toute la quantité aspirée par la pompe, et si on programme que 70% le clapet s’ouvre de manière à aspirer que la quantité souhaitée de solution, la quantité d’excès sera refoulée vers le bac initial, par un canal de retour.

On doit aussi programmer une marge supérieure et une inférieure de la conductivité électrique,et le logiciel nous donne la possibilité d’être averti, si la valeur de la conductivité dépasse cet intervalle, par le déclenchement d’une alarme, ainsi le responsable procède à une augmentation ou une diminution de la valeur de l’EC suivant la situation.

Source:

HADDAM Fayssal 2017, Cultures Maraichères sous serre en hors sol.

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.