Phytopathologie - cours

Systématique des Orthoptères

Systématique des Orthoptères

Dans le règne animal, la majorité des espèces connues (environ 80%) est constituée par des animaux à squelette externe ou cuticule et pattes articulées ou arthropodes. Parmi ceux-ci, les insectes sont les plus nombreux (RACCAUD-SCHOELLER J ,1980).

Les Orthoptères appartiennent au groupe des hémimétaboles, caractérisés par leur métamorphose incomplète (BELLMANN et LUQUET, 1995). Les ailes postérieures des Orthoptères se replient en éventail le long de certaines nervures longitudinales. Les ailes antérieures sont généralement durcies et transformées en élytres, alors que les ailes postérieures restent membraneuses. Ce sont des insectes sauteurs et stridulants. Ils sautent grâce à des pattes postérieures bien développées pourvu d’une musculature puissante.

La faune des orthoptères de l’Afrique du Nord (CHOPARD, 1943), bien qu’ancienne reste une référence précieuse pour la détermination des acridiens, mais depuis son apparition, plusieurs genres ont été révisés et la classification des orthoptères a subi plusieurs remaniements et des nouvelles espèces ont été décrites (LOUVEAUX et BENHALIMA, 1987).

Selon cette nouvelle classification, les Orthoptéroides se subdivisent en 5 ordres :

  • Les dictyoptères comprennent deux familles : les Blattidae et les Mantidae.
  • Les Dermaptères sont constitués par les forficules ou perce-oreillees
  • Les Phasmoptères correspond aux phasmes.
  • Les Isoptères regroupent les termites.
  • Les Orthoptères sont représentés par les sauterelles et les criquets.

La classification la plus admise est celle de DIRSH (1965) modifiée par UVAROV (1966). Les orthoptères subdivise en deux sous- ordre : les ensifères et les caelifères.

Les ensifères ont des antennes longues et fines en dehors des Gryllotalpidae, qui constituent une exception. Les valves des femelles sont bien développées, se présentent comme un organe de ponte en forme de sabre, dans les bords sont dentés ou non. L’organe stridulant du mâle occupe le champ dorsal des élytres.

Figure 1 : Principale Superfamilles d’acridiens (BELLMAN et LUQUET, 1995) a- Tridactyloidea b- Tetrigoidea c- Acridoidea
Figure 1 : Principale Superfamilles d’acridiens (BELLMAN et LUQUET, 1995)
a- Tridactyloidea
b- Tetrigoidea
c- Acridoidea

L’émission sonore est produite par le frotteur des deux élytres l’un contre l’autre. Les organes tympaniques pour la réception des sens sont situés sur les tibias des pattes antérieures. Les œufs sont pondus, isolement dans le sol ou à la surface. Les sous ordre des ensifères est constitué par trois familles, les Tettigoniidae, les Gryllidae et les Sténopelmatidae (CHOPARD, 1943).

La famille des Tettigoniidae peut être partagée en deux groupes, le premier regroupant des espèces de petite taille possédant des tibias postérieurs munis d’une épine apicale au bord supéro-externe.

Le second groupe possède des tibias sans épines apicales au bord supéro-externe.

(DOUMANDJI et DOUMANDJI- MITICHE 1994). Les Tettigoniidae sont les sauterelles à tarses composés de quatre articles leur régime alimentaires est omnivore ou carnivore. Les espèces les plus communes ce sont : Tettigonia viridissima (linné, 1758) ou « sauterelle verte »Decticus albifrons « boussag » (Fabricius, 1775) ou « dectique à front blanc » Amphiestris beatica (Rambur, 1839) ou « Bou-Bziz ».

Les Grylloidea sont les grillons et les courtilières, leurs tarses ont trois articles, leur régime alimentaire est végétarien (Phytophage). Ces insectes présentent souvent des adaptations morphologiques à la vie fouisseuse. CHOPARD 1943 subdivise les Gryllidae en sept sous familles, parmi les quelles celle des Gryllinae apparaît la plus riche en genres et espèces (DOUMANDJI et DOUMANDJI-MITICHE, 1994).

La sous-famille des gryllinae comprend les grillons. On cite le grillon domestique, Gryllulus domesticus (linné, 1758) et le grillon du désert, Gryllulus desertus (PALLAS, 1771).

Les Gryllotalpinae ne comprend qu’un seul genre avec deux espèces. La courtilière africaine Gryllotalpa africana (Bauvois, 1941) avec une taille deux fois plus petite que celle de la courtilière commune ou grillon taupe « Grylloralpa gryllotalpa » (linné, 1758) ou « Grylloptalpa vulgaris ».

D’après CHOPARD (1943), la famille des Sténopelmatidae est intermédiaire entre les Tettigoniidae et les Gryllidae. Une seule espèce mérite d’être citée dans cette famille. Il s’agit de Lezina peyrimhoffi (CHOPARD, 1943). Observée encore récemment près de Tamanrasset (DOUMANDJI et DOMANDJI-MITICHE, 1994).

Les caelifères ont des antennes courtes bien que multi articulées. Ce sont les criquets, locustes et sauteriaux. Les valves génitales des femelles sont robustes et courtes. L’organe stridulant des mâles est constitué par une crête du fémur postérieur frottant sur une nervure intercalaire des élytres.

Les organes tympaniques sont situés sur les côtés latéraux du premier segment abdominal. Les œufs sont généralement pondus en masse enrobés ou surmontés de matière spumeuse et enfouis dans le sol par la pénétration presque totale de l’abdomen.

Quelques espèces acridiennes de forêt déposent leurs œufs sur les feuilles. Le régime alimentaire est phytophage. Le sous ordre des caelifères présente trois super familles, les Tridactyloidea, Tetrigoidea et les Acridoidea ( Fig.1).

Les Ttridactyloidea sont de taille réduite. Ils portent sur les tibias postérieurs des expansions tégumentaires en lames au lieu des épines couramment observées ailleurs. Les fémurs postérieurs sont développés.

Il n’y a guère q’une cinquantaine d’espèces connues en Algérie, Tridactylus variegatus (latreille, 1809) n’a été mentionnée que dans deux stations seulement sur les bords de lac Oubeira et près de Boussaâda, (CHOPARD, 1943).

Les Tetrigoidea sont caractérisés par un pronotum longuement prolongé en arrière et des élytres réduites à des petites écailles latérales. Cette super famille ne comprend que trois espèces trouvées avec certitude en Algérie : Acrydium brachypterum (Lucas, 1849), Acrydium tenuicorne (J. Sahlberg 1893) et Paratettix meridionalis (Rambur, 1839). Cette dernière est très fréquente se trouve dans les endroits les plus humides (DOUMANDJI et DOUMANDJI- MITICHE, 1994).

Les Acridoidea ont un pronotum et des élytres bien développés, la taille, la forme, la couleur de ces acridiennes sont très variables. Beaucoup d’espèces stridulent. Le son est produit par le frottement des pattes postérieures sur une nervure des élytres. Les femelles pondent leurs œufs en grappe dans le sol, sous forme d’oothèque, où à la base des touffes d’herbes.. Les œufs sont enrobés de matière spumeuse et surmonté d’un bouchon de la même substance.

Les Acridoidea sont presque exclusivement phytophages, parmi les 14 familles citées par DURANTON et al, (1982a), seul 4 se trouvent en l’Afrique du Nord. Il s’agit des Charilidae, les Pamphagidae, les Pyrgomorphidae et les Acrididae. La famille des Acrididae a été revues par LOUVEAUX et BENHALIM (1987).

La majorité des espèces recensées en Algérie appartiennent à la super famille des Acridoidea (Tableau-01).

Tableau 01 : Subdivision de la super-famille des Acridoidea (LOUVEAU et BEN HALIMA, 1986).

Super-famille Familles Sous-familles Nbre de genres Nbre d’espèces
Acridoidea Acrididae Egnatiina
Accridinae
Oedipodinae
Gomphoerinae
Dericorythinae
Hemiacridinae
Tropidopolinae
Calliptaminae
Truxalinae
Eyprepocnemidinae
Catantopinae
Cyrtacanthacridinae
Eremogryllinae
3
8
17
9
4
1
1
2
1
3
2
4
2
8
11
74
38
15
1
2
10
1
8
2
5
7
Pamphagidae Akicerinae
Pamphaginae
2
11
11
78
Pyrgomorphidae Chrotogoninae
Poekilocerinae
pyrgomorphinae
1
1
3
1
1
9
Charilidae 1 1
Total 76 283

source :

Naima BENKENANA 2006 : Analyse biosystématique, écologique et quelques aspects de la biologie des espèces acridiennes d’importance économique dans la région de Constantine .

Previous post
Polyphénols en cosmétique
Next post
Répartition géographique des Orthoptères

One thought

Add yours

  1. Pingback: Répartition géographique des Orthoptères - agronomie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.