Situation phytosanitaire du poivron

Situation phytosanitaire du poivron
Share this post with friends!

1.   Contre les adventices

1.1.    Culture en sol nu

En préplantation utiliser la technique du faux semis avec parquât ou glyphosate selon les adventices présentes ; et (ou) linuron (500 g de matière active/ha) ou chloral 48 heures avant plantation.

En post plantation utiliser un anti graminée tel fluazifop-p-butyl et sur autres adventices des désherbants autorisés en cultures de poivron moyennant protection des plants (glyphosate, paraquat). . (Saint Louis et al,. 2001)

1.2.    Culture avec paillage du sol

Le poivron supporte bien le paillage plastique du sol, couleur noire en saison fraîche, blanche sur fond noir en saison chaude, à condition d’assurer une irrigation localisée en goutte-à-goutte. . (Saint Louis et al,. 2001)

2.   Contre les maladies

Le poivron est sensible à de nombreuses maladies dont certaines sont particulièrement agressives sur le Territoire.

  • Fontes des semis entraînant des manques à la levée
  • Flétrissements de plants causés par des champignons ou des bactéries du sol
  • Maladies foliaires et des fruits. (Saint Louis et al,. 2001)

 3.   Contre les ravageurs

 Plusieurs ravageurs sont préjudiciables à la culture du poivron, et surtout peuvent être des insectes de quarantaine dans les pays importateurs.  Pour  ce  dernier  point  il  faut  se reporter au cahier des charges précisé par les Services phytosanitaires du Territoire qui donneront habilitation à exporter.

  • les jeunes plants sont souvent attaqués
  • La mouche mineuse, Liriomyza sativae
  • Les aleurodes, mouches blanches, Trialeurodes vaporarium, Bémicia tabaci, B. argentifolii
  • Les pucerons sont fréquents
  • Les acariens sont dangereux
  • Les attaques de Thrips sont fréquentes
  • Les chenilles de plusieurs lépidoptères peuvent attaquer les poivrons
  • Les larves des mouches des fruits – Bractocera tryoni, B. curvipennis. (Saint Louis et al,. 2001)

4.   Contre les nématodes

Les nématodes sont des vers ronds microscopiques qui vivent dans le sol. Ils se nourrissent et se multiplient sur les racines des plantes (Bélair, 2003).

Les nématodes des racines noueuses présentent un problème important. Ils provoquent des galles (des tumeurs cancéreuses) sur les racines des plantes. Les  symptômes  apparents  de l’infestation par les nématodes sont la  chlorose,  le  retard  de  croissance,  le  flétrissement, la sénescence précoce et la chute de rendements (Csizinszky et al., 2005).

Source:

HATTOU, Mohamed Amine 2016.

Effets de l’incorporation des huiles essentielles extraites du thym et de l’origan sur la productivité, les qualités nutritionnelles et physicochimiques du poivron.

Télécharger le document complet.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.