Santé et hygiène du lapin

Santé et hygiène du lapin
Share this post with friends!

1- Santé du lapin

Le lapin sain est un lapin bien nourri (régime alimentaire équilibré). Un lapin en bonne santé présent les caractéristiques suivantes:

  • -il mange et boit normalement comme il est vif, éveillé et curieux;
  • – il fait sa toilette; -son poil est brillant ; doux et propre, surtout sur les pattes avant et entour de l’anus;
  • -ses yeux sont propres et brillants, sans écoulement;
  • – la température est normale de 37 à 39°C, comme il respire normalement et silencieusement, de 40 à 65 fois par minute;
  • -la cæcotrophie est normale et le poids est croissant. Au contraire, les signes de mauvaise santé c’est l’opposé des signes cités au-dessus.

Le lapin ne Monge pas; il perd du poids; il est atteints de diarrhées; ses yeux ou ses oreilles coulent; sa respiration est son poil est rêche d’aspect; des croûtes molles juchent le sol du clapier.

La palpation du lapin pour vérifier son état de santé, en passant régulièrement la main sur les cotés et la colonne vertébrale, est indispensable.

2- Hygiène et propreté

Tout d’abord le clapier est l’endroit où le lapin passe sa vie, il doit être vaste et bien équipé pour le confort du lapin. Il contient les éléments suivants:

-abreuvoir, mangeoire et boite à nid; Aussi satisfaisants que soient entretenus les clapiers et le matériel au début de l’élevage, ils se dégradent rapidement s’ils ne sont pas entretenus régulièrement. Un entretien adéquat comprend:

– nettoyage approfondi à l’eau savonneuse entre les litières et avec des désinfectants et de laisser sécher et désinfecter au soleil.

– vérification du matériel du clapier et, au besoin, la séparation des planchées, parties métabolique qui permette au lapin de s’échapper ou de tomber au travers du clapier ou encore à un prédateur d’y pénétrer aussi le renouvellement d’alimentation et d’eau pour éviter la souillure et les germes pathogènes.

3- Stress

Le stress désigne toute éprouve infligée à l’un au l’autre des systèmes du lapin, comme le système de régulation thermique , l’appareil digestif ou le mode normal de comportement , la grossesse, la mise bas, la lactation, le sevrage et l’accouplement, sont des périodes de stress  naturel inévitable .

Pour éviter le stress où réduire son impact, l’installation du clapier doit être bien étudier (bonne conception; à l’abri des courants d’air; emplacement adéquat; assurer une gestion routinière visant à éviter le stress thermique; densité; alimentation et abreuvement; ….).

4- Aperçu sur les principales affections et maladies du lapin

4-1-Maladies virales

*V. H. D : Est la plus récent et la plus redoutable des maladies virales. Le «V.H.D » est l’abréviation de l’anglais viral hémorragique diésasse, Ce qui signifier maladie hémorragique virale, cette maladie attente surtout les élevages fermiers et familiaux et peut ravager tout un cheptel en quelques jours elle touche surtout les reproducteurs et les jeunes adultes. La mortalité varie de 50 à 100. La transmission dans les élevages se fait par contact directe (lapin à lapin) ou indirecte (par un fourrage contaminé). Les symptômes et lésions sont : prostration, respiration rapide, mouvements spasmodique, un peut de sang aux narines et parfois à l’anus. A l’autopsie, on note trachée et poumons congestionnés, foie cuit c’est-à-dire augmentation de volume et décoloration …etc. La température du lapin atteint 41.5°C puit redescend a 38°C, alors que sa température normale est 39.1°C. Il n’y a pas de traitement, mais heureusement il existe des vaccins il faut les effectuer tous les 6 mois. L’innocuité par la vaccination est acquise entre 5 à 7j après inoculation. Il ne faut pas oublier la prévention.

*Myxomatose: C’est une maladie virale parmi les symptômes, signalons le gonflement de paupière. Aussi des convulsions .Cette maladie se propage rapidement, et généralement transmise par des puces. Aucun traitement n’existe et la mort est issue la plus fréquente, les lapins peuvent être vaccinés contre la maladie si elle sévit dans la région des cas de myxomatose n’on été enregistrer que dans quelque pays tropicaux, mais cette maladie représente une grande menace partout dans le monde.

4-2- Maladies bactériennes

*Coryza: C’est une maladie bactérienne des voies respiratoires comparable au rhume de l’homme. L’apparition de cette maladie est favorisé par la mauvaise ventilation ou la surpopulation du clapier, ou par la présence d’une grande quantité d’ammoniac du a l’accumulation d’urine.

L’ammoniac évite l’épithélium des voies respiratoire et le riel plus fragile aux attaques des germes pathogènes de cette maladie est très contagieux.

Les  symptômes sont des éternuements à une respiration bruyante un écoulement nasal. Les poils mouillés enroulés autour de la face et à l’intérieur des pattes avant, que le lapin utilise pour se frotter le nez et la face. Les individus atteints doivent être isolés.

Un traitement à base d’antibiotique peut être efficace, mais l’issue de la maladie est souvent mortelle. Chez le lapin qui survit, l’affliction réapparaît dès qu’un nouveau stress se manifeste.

*Mammite: C’est une affection bactérienne des lapines allaitantes, qui se déclenche généralement quelques jours après la mise bas. Les mamelles s’infectent, rougisse, et apparaissent gonflé et très chaudes au toucher, la sécrétion de lait est fortement diminuer.

La mammite tend malheureusement à atteindre les meilleures femelles. Le temps que l’éleveur se rende comte de la situation, il est souvent trop tard, les petits ne peuvent plus être nourris et meurent.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.