Rôle des eaux des nappes dans la dissolution et précipitation de gypse

Les nappes d'eau
Share this post with friends!

Selon POUGET (1968), la nappe phréatique suffisamment proche de la surface permet une remonté capillaire des solutions salines et entraîne un dépôt de gypse dans les horizons supérieurs du sol. Ainsi, l’irrigation avec une eau très salée et riche en sulfates entraîne une précipitation de gypse en amas fins dans les pores, immédiatement au dessous de l’horizon de labour.

Lors que le flux hydrique des eaux sous saturées par rapport au gypse, circulent d’amont en aval (cas des eaux phréatiques) ou par ascension (artesianisme, pour le cas des eaux du continental intercalaire ou encore sous forme d’eaux d’irrigation cas de complexe terminal et de continental intercalaire), ces eaux peuvent donc dissoudre à des degrés différents, le gypse préexistant dans les horizons gypsiques de subsurface, pour le redéposer ailleurs (HAMDIAISSA, 2001). Ce cycle de dissolution peut engendrer les figures de dissolution des cristaux de gypse et de néo cristallisation. Stimulé par la Présence non excessive du sodium, le gypse néoformé cristallise généralement sous forme lenticulaire (Watson, 1985).

Source :

ROUAHNA HOURIA 2007 . RELATION ENTRE LES NAPPES ET LA SALINITE DANS LES SOLS GYPSEUX DE LA REGION DE AIN BEN NOUI. BISKRA.

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.