Rhizoctone brun de la pomme de terre

Rhizoctone brun de la pomme de terre
Share this post with friends!

Chaque année, cette maladie entraîne de graves pertes partout au Canada. Les pertes peuvent atteindre 15% et, certaines années, des champs entiers sont détruits. La maladie est imputable à un champignon terricole répandu dans le monde entier et il en existe de nombreuses souches qui s’attaquent à un grand nombre de cultures.

Symptômes

Au printemps, la maladie se manifeste au niveau des racines, des stolons et des germes, par des lésions brun foncé qui peuvent faire périr les parties touchées. Elle peut détruire la pointe des germes avant leur levée ou causer des chancres qui cernent les germes et les font mourir. A ce stade, les dégâts entraînent ordinairement des vides dans les lignes. Lorsque les plants sont attaqués après la levée, les feuilles épaississent, se raréfient, se retroussent et prennent une teinte légèrement rougeâtre.

Les tiges épaississent également et forment parfois des tubercules aériens.

Les tubercules en terre se forment en grappes et sont petits, nombreux et mal formés par suite du manque d’espace (figure 1). Souvent on constate des masses noires, minces et de forme irrégulière (taches sclérotiques) atteignant jusqu’à Va de pouce (6 mm) de diamètre, sur les tubercules mûrs, même si les plants ne manifestent pratiquement aucun symptôme. On décrit couramment ces petites masses comme « de la saleté qui ne veut pas partir au lavage » (figure 2).

Figure 1 Rhizoctonie: symptômes sur tubercule
Figure 1 Rhizoctonie: symptômes sur tubercule

Figure 2 Rhizoctonie: tubercules aériens et difformes
Figure 2 Rhizoctonie: tubercules aériens et difformes

Biologie

Le champignon survit indéfiniment dans le sol sur les débris de culture.

Les organes de repos (sclérotes) sont véhiculés parfois sur de grandes distances par le transport de plants malades.

Quand les conditions s’y prêtent, ils germent et envahissent les tiges de pommes de terre au niveau du sol ou au-dessus.

Les spores forment une pellicule poudreuse, blanc grisâtre, sur les tiges juste au-dessus du niveau du sol.

On peut les observer aussi bien sur les tiges des plantes saines que sur celles des plantes malades.

Lutte contre la rhizoctone brun

L’enfouissement d’un engrais vert avant la plantation des pommes de terre, peut réduire les atteintes de la maladie là où on a relevé beaucoup de symptômes au cours de la campagne précédente.

En général, l’assolement est impuissant à réduire ou à éliminer les pertes.

Éviter la plantation en sol froid et détrempé.

Couvrir les semenceaux d’au plus 2 pouces (5 cm) de terre.

Cette mesure accélère la croissance des plantes et leur permet d’échapper aux atteintes de la maladie.

Le nombre de sclérotes sur les tubercules peut être réduit en récoltant dès que les tubercules ont atteint la maturité.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.