Répartition géographique des Orthoptères

Répartition géographique des Orthoptères
Share this post with friends!

1. Dans le monde :

Il existe au moins 12000 espèces d’acridiens (famille des criquets) dont environ 500 sont nuisibles à l’agriculture
Le criquet pèlerin couvre l’Afrique au Nord de l’équateur, le Moyen Orient, les péninsules arabiques et Indo- Pakistanaise. Cette espèce, lors des invasions, n’épargne aucune culture. Elle endommage gravement la végétation et l’agriculture, prive le bétail de  pâturage et peut causer par sa voracité une famine (DIDIER SAMSON, 2004).

Le criquet migrateur trouve ses souches au Mali, dans la zone d’inondation du fleuve Niger. On rencontre également d’importantes souches dans le Sud-Ouest de Madagascar. La partie la plus aride de l’île, dans le bassin du lac Tchad et dans la région du Nil bleu au Soudan. Il est également connu sur le pourtour du bassin méditerranéen, en Asie Orientale et en Australie. Il sévit dans les steppes et savanes et se nourrit de céréales. 

Le criquet nomade est une espèce plus largement répondue en Afrique Australe (Zambie- Tanzanie, Malawi). L’espèce est connue sur l’île de la réunion Madagascar. Au Sahel, le delta central du fleuve Niger au Mali, le pourtour du lac Tchad et dans une moindre importance les îles du Cap-Vert abritent des souches du criquet- nomade. Il recherche les grandes étendues herbeuses, les bas-fonds et les plaines inondées par saison.

Le criquet arboricole se distingue par la composition d’essaims denses et sombres de jour sur des arbres. En Egypte, en Afrique de l’Est, en Arabie Saoudite et en Afrique du Sud cette espèce est bien connue et regroupe une douzaine de sous espèces. Les essaims se déplacent sur de petites distances et surtout de nuit. Les criquets arboricoles sont des ravageurs occasionnels d’arbres fruitiers, d’agrumes, de mais, de sorgho, de manioc et de coton (DIDIER SAMSON, 2004).

Le criquet sénégalais se répand dans les zones sahariennes des îles du Cap- Vert à la Corne de l’Afrique, en Arabie, en Inde, en Pakistan et au Moyen-Orient. Ils s’attaquent aux cultures céréalières dans les zones tropicales sèches (DIDIER SAMSON, 2004).

2. En Algérie :

L’Algérie, de par situation géographique et de l’étendue de son territoire, occupe une place prépondérante, dans l’aire d’habitat de certains acridiens. On y trouve plusieurs espèces grégariaptes et beaucoup d’autres non grégariaptes ou sautériaux provoquent des dégâts (OUELD El HADJ, 2001) parfois très importants sur différentes cultures. Parmi les espèces acridiennes non grégariaptes rencontrées en Algérie, nous avons : Calliptamus barbarus barbarus, Anacridium eagyptium, Acrotylus patruelis, Ocneridia volseimii et les espèces acridiennes grégariaptes : Locusta migratoria, Schistocerca gregaria et Doisiostaurus marocanus.

L’Algérie a subi plusieurs invasions de criquets. L’invasion de 1929 des essaims de criquets vers les hauts plateaux Algériens s’est produite par deux voies de pénétration à l’Ouest par le Maroc et au sud par les montagnes de ziban. Les régions les plus endommagées étaient ceux de Tlemcen, Oran, Mostaganem, Mascara et Médéa. (CHOPARD, 1943), vers le début février 1956 de nouveaux essaims de Schistocerca gregaria venaient directement de la Libye, survolaient les alentours d’Illizi avant de s’abattre à Constantine. Vers la fin Mai, les auterelles arrivaient à pulluler sur le Nord Algérien.

Vers le mois de Mars 1988, une nouvelle alerte a été donnée en Algérie. Madagh (1988) signale la présence de 40 à 50% de sauterelles en période d’accouplement à Adrar. Ces essaims arrivaient principalement du nord de la Mauritanie. Quelques jours plus tard une autre pénétration de la Libye survolait Illizi, Ouargla, Djema et progressaient vers les Aurès (DOUMANDJI et DOUMANDJI MITICHE, 1994).

source :

Naima BENKENANA 2006 : Analyse biosystématique, écologique et quelques aspects de la biologie des espèces acridiennes d’importance économique dans la région de Constantine .

One thought

One thought

Add yours

  1. Pingback: L’importance économique des acridiens - agronomie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.