Quelques notions de phytoécologie

Quelques notions de phytoécologie
Share this post with friends!

Ecologie :

étude scientifique des interactions entre les organismes d’une part et entre les organismes et leur milieu d’autre part, dans les conditions naturelles.

C’est une science interdisciplinaire qui recoupe la physique, la chimie, la géographie, la géologie et la biologie.

Phyto-écologie :

C’est la science qui a pour but d’étudier les rapports entre l’environnement et la végétation.

Ecosystème (Tansley 1935):

Ensemble formé par une communauté d’êtres vivants (ou biocénose) et son environnement physico-chimique.

Population :

est l’ensemble des individus d’une même espèce occupant un territoire donné à un moment donné. Elle peut être caractérisée à la fois par sa taille, sa densité, sa distribution, sur le territoire et sa dynamique dans le temps.

Communauté :

est un ensemble de populations d’espèces différentes qui interagissent les unes avec les autres au sein d’un même habitat.

Habitat :

est le milieu de vie de la communauté. Il fournit aux populations les ressources alimentaires à leur survie.

Niche écologique :

c’est la façon particulière qu’a une espèce d’utiliser les ressources de l’habitat pour survivre et se reproduire.

Flore :

Ensemble des espèces d’une région donnée.

Végétation :

Ensemble des communautés d’une région donnée.

Faciès :

Dans une communauté végétale, zone à physionomie particulière due à la dominance locale d’une espèce.

Zonation :

Juxtaposition spatiale de communautés selon une séquence linéaire, parallèle à un gradient écologique (Ex. relief, topographie, hydrologie) mais qui n’ont pas de lien génétique entre eux. Ce terme est synonyme de toposéquence.

Dynamique des communautés :

La dynamique des communautés est l’ensemble des interactions entre des populations d’espèces différentes qui partagent le même habitat.

Succession :

Enchaînement temporel, linéaire ou cyclique, de communautés.

Climax :

Stade mature des successions de biocénoses, constitué d’un complexe spatiotemporel de phases pionnières, transitoires et terminales, lui assurant un optimum d’autonomie, d’homéostasie et de résilience, et traduisant un équilibre dynamique avec les fluctuations périodiques du milieu exogène et endogène.

Richesse spécifique :

qui correspond au nombre total d’espèces dans une communauté.

L’abondance relative :

désigne la quantité d’individus de chaque population par rapport à la quantité totale d’individus de la communauté.

La dynamique des écosystèmes

correspond aux échanges de matière et d’énergie entre une communauté d’organismes vivants et son milieu.

Perturbations :

Les perturbations sont des évènements qui modifient temporairement ou durablement les conditions du milieu.

Résilience :

Aptitude d’un système à survivre à des altérations et à des perturbations dans sa structure et/ou son fonctionnement, et à retrouver, après la disparition de ces dernières, un état comparable à la situation initiale.

Source:

RAHMOUNE Abdelkarim. Ecologie et analyse floristique de la végétation et de la flore de la forêt de Sahary Guebli
(réserve de chasse) Wilaya de Djelfa. UNIVERSITE- BATNA 1.

Télécharger

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.