Principes de fonctionnement du système goutte a goutte

Principes de fonctionnement du système goutte a goutte
Share this post with friends!

Comme son nom l’indique, l’irrigation Localisée ou micro-irrigation selon l’appellation internationale, consiste à humidifier seulement une partie localisée du sol sous climat désertique, seule cette partie de sol est colonisée par les racines de La culture. En région tempérée, les racines se développent dans ressemble du sol humecté par les pluies et la partie du volume de sol irriguée par micro-irrigation ne constitue qu’une fraction du volume de sol exploité par les racines, dans laquelle la culture s’alimentera en eau en période sèche.

 

    Fig. (1) : irrigation localisé diffuse à partir d’un point d’impacte et n’humidifie qu’une partie du sol  Source (Léopold RIEUL, Pierre RUELLE, 2003)
Fig. (1) : irrigation localisé diffuse à partir d’un point d’impacte et n’humidifie qu’une partie du sol 
Source (Léopold RIEUL, Pierre RUELLE, 2003)

        Cette méthode d’arrosage est fondamentalement différente de celles de irrigation de surface ou par aspersion, qui consistent à réapprovisionner en eau, périodiquement, tout ou partie, du réservoir du sol. Dans ce cas, des doses d’eau relativement importantes (plusieurs dizaines de mm) sont apportées à chaque arrosage, sur l’ensemble de la parcelle irriguée. La réserve d’eau, ainsi constituée dans le sol, permet d’allonger le laps de temps qui sépare deux arrosages successifs (en général de 3 à 10 jours).

En irrigation localisée, les réserves en eau du sol ne sont pas reconstituées.         L’eau dont a besoin la plante est apportée en petites quantités, une ou plusieurs fois par jour, de façon ponctuelle (goutte à goutte) ou sous forme de tache (diffuseurs). Elle diffuse tant radialement sous reflet des forces capillaires que verticalement sous l’effet de la gravité, dans un volume de sol limité au voisinage des racines, dans Lequel la plante puisera.

Il est fondamental de bien maitriser l’importance du volume de sot humidifié, et Les quantités d’eau fournies  à chaque apport, ainsi que La fréquence des apports pour satisfaire Les besoins de la plante au fur et à  mesure de ses consommations en eau.

Dans Le cas de l’irrigation goutte à goutte, mode spécifique de La micro-irrigation, il se forme sous Le goutteur une zone saturée de faible volume, d’où La majeure partie de L’eau diffuse en écoulement non  saturé.
Pour un débit et une durée d’arrosage déterminés, La forme et les dimensions du volume de sol humidifié  (extension latérale et profondeur d’humectation) dépendent essentiellement des caractéristiques  hydrodynamiques du sol.

(Léopold RIEUL, Pierre RUELLE, 2003).

  

Fig.N°(2) : forme du volume de sol humidifié suivant les caractéristiques du sol Source (Léopold RIEUL, Pierre RUELLE, 2003)
Fig.N°(2) : forme du volume de sol humidifié suivant les caractéristiques du sol
Source (Léopold RIEUL, Pierre RUELLE, 2003)

 

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.