Principaux symptômes de maladies fongiques

Principaux symptômes de maladies fongiques
Share this post with friends!

1- Dépérissement

Le dépérissement d’une plante est synonyme de l’affaiblissement et de disparition progressive de la plante (figure 3-a). En effet, la croissance de la plante ralentit avant de s’arrêter, les feuilles et les apex des rameaux se décolorent et se flétrissent (Declert, 1990).

2- Flétrissement

Le flétrissement d’une plante correspond à son dessèchement et ou son vieillissement. Il s’agit de la diminution de la turgescence des tissus, entraînant une fanaison plus ou moins prononcée du feuillage (figure 3-b) et des jeunes rameaux. Ce symptôme peut survenir suite à un manque d’eau disponible dans le sol et/ou une évaporation exagérée. Les causes parasitaires du manque d’eau se situent à trois niveaux, en l’occurrence: l’altération des racines (défaut d’absorption); l’action des toxines parasitaires (dérégulation de la transpiration); et la trachéobactériose et/ou trachéomycose (défaut de circulation interne par altération du système conducteur de la plante) (Declert, 1990).

 

Figure 3 Principaux symptômes de pathologies fongiques des plantes   (a): Dépérissement de l’aubergine Ndrouia (fusariose); (b): Flétrissement de l'aubergine (Sclerotiurn rolfsii). Source: Declert, 1990.
Figure 3 Principaux symptômes de pathologies fongiques des plantes 
(a): Dépérissement de l’aubergine Ndrouia (fusariose); (b): Flétrissement de l’aubergine (Sclerotiurn rolfsii). Source: Declert, 1990.

3- Nécrose, macération et pourriture

Ces trois termes sont souvent mal définis dans la littérature et par conséquent, utilisés confusément. La nécrose est l’état dégradé irréversible d’une cellule après une agression physico-chimique ou biologique (figure4-a). La macération est le résultat de dégradation des lamelles moyennes par action enzymatique des agents pathogènes, le plus souvent celle de la pectine-méthylestérase. Les tissus macérés prennent une texture de pâte molle, le plus souvent, l’épiderme ou l’épicarpe recouvrant le tissu altéré, sont décolorés en teinte sombre grise brune ou noire. Les tiges et les fruits macérés sont déprimés et les feuilles trouées (figure4-b). Enfin, la pourriture est l’état d’un organe après macération de ses tissus, elle intervient sur des organes variés tels que feuilles, rameaux et tiges, collets, racines et fruits (figure4-c) (Declert, 1990).

Figure 4 Principaux symptômes de pathologies fongiques (a) Nécrose totale de la feuille de melon (mildiou du melon); (b) Macération des feuilles de courge (Rhizoctonia solani); (c) Pourriture des racines de l'aubergine (Pythium aphanidermatum). Source: Declert, 1990
Figure 4 Principaux symptômes de pathologies fongiques (a) Nécrose totale de la feuille de melon (mildiou du melon); (b) Macération des feuilles de courge (Rhizoctonia solani); (c) Pourriture des racines de l’aubergine (Pythium aphanidermatum). Source: Declert, 1990

4- Taches

La tache est une aire plus ou moins bien définie sur une feuille, un fruit ou une tige, où la coloration est modifiée en raison de l’altération des tissus. On parle de taches nécrosées quand les cellules attaquées par les agents pathogènes sont mortes comme les taches de mildiou. Les noms attribués aux taches varient selon leur dimension, leur coloration et leur forme (figure5) (Declert, 1990).

Figure 5 Tache ocellée (cercosporiose de la laitue) (a); Rouille des feuilles du haricot (Uromyces appendiculatus) (b). Nécrose totale de la feuille de melon. (c). Source: Declert, 1990.
Figure 5 Tache ocellée (cercosporiose de la laitue) (a); Rouille des feuilles du haricot (Uromyces appendiculatus) (b). Nécrose totale de la feuille de melon. (c).
Source: Declert, 1990.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.