Prévention sur les principales affections et maladies du lapin

Prévention sur les principales affections et maladies du lapin
Share this post with friends!

V. H. D

Est la plus récent et la plus redoutable des maladies virales. Le «V.H.D » est l’abréviation de l’anglais viral hémorragique diésasse, Ce qui signifier maladie hémorragique virale, cette maladie atteint surtout les élevages fermiers et familiaux et peut ravager tout un cheptel en quelques jours elle touche surtout les reproducteurs et les jeunes adultes. La mortalité varie de 50 à 100. La transmission dans les élevages se fait par contact directe (lapin à lapin) ou indirecte (par un fourrage contaminé). Les symptômes et lésions sont : prostration, respiration rapide, mouvements spasmodique, un peut de sang aux narines et parfois à l’anus. A l’autopsie, on note trachée et poumons congestionnés, foie cuit c’est-à-dire augmentation de volume et décoloration …etc. La température du lapin atteint 41.5°C puis redescend à 38°C, alors que sa température normale est 39.1°C. Il n’y a pas de traitement, mais heureusement il existe des vaccins il faut les effectuer tous les 6 mois. L’innocuité par la vaccination est acquise entre 5 à 7j après inoculation. Il ne faut pas oublier la prévention.

Myxomatose

C’est une maladie virale parmi les symptômes, signalons le gonflement de paupière. Aussi des convulsions .Cette maladie se propage rapidement, et généralement transmise par des puces. Aucun traitement n’existe et la mort est la plus fréquente, les lapins peuvent être vaccinés contre la maladie si elle sévit dans la région des cas de myxomatose n’on été enregistrer que dans quelque pays tropicaux, mais cette maladie représente une grande menace partout dans le monde.

Maladies bactériennes

Coryza

C’est une maladie bactérienne des voies respiratoires comparable au rhume chez l’homme. L’apparition de cette maladie est favorisé par la mauvaise ventilation ou la surpopulation du clapier, ou par la présence d’une grande quantité d’ammoniac du a l’accumulation d’urine. L’ammoniac irrite l’épithélium des voies respiratoire et le rend plus fragile aux attaques.les germes pathogènes de cette maladie est très contagieux. Les symptômes sont des éternuements à une respiration bruyante un écoulement nasal. Les poils souillés enroulés autour de la face et à l’intérieur des pattes avant, que le lapin utilise pour se frotter le nez et la face. Les individus atteints doivent être isolés. Un traitement à base d’antibiotique peut être efficace, mais l’issue de la maladie est souvent mortelle. Chez le lapin qui survit, l’infection réapparaît dès qu’un nouveau stress se manifeste.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.