Production végétale - cours

Que sont les polyphénols ? Où les trouve-t-on ?

Que sont les polyphénols ? Où les trouve-t-on ?

Les polyphénols sont des molécules aromatiques synt hét isées par les végétaux et qui appart iennent à leur métabo lisme secondaire. Ils part icipent à la défense des plantes contre les agressions environnementales ; c’est pourquoi 80% des composés phénoliques sont essent ielle ment localisés dans les tissus épidermiques de la plante.

Ce sont des phytoconstituants, généralement des pigments, responsables des tintes automnales des feuilles et des couleurs des fleurs et fruits (jaune, orange, rouge….).

Ils sont associés à de nombreux processus physiologiques : croissance cellulaire, différenciation, organogenèse, dormance des bourgeons, floraison, tubérisation… (UNUP 1986).

Ces composés jouent aussi un rôle important dans la qualité alimentaire des fruits et éterminent aussi leurs saveurs (les tannins sont à l’origine de la sensation d’astringence des fruits non mûrs, les flavones sont responsables de l’amertume des Citrus et peuvent donner naissance, par transformat ion chimique à des dihydrochalcones à saveur sucrée (DRYUNE et al.1999).

Les polyphénols sont présents partout dans les racines, les tiges, les fleurs, les feuilles des végétaux. Les principales so urces du point de vue alimentaire sont les légumes à feuilles, les fruits et les boissons. Et du point de vue médicinal, principalement les labiés et les composés (RESEMY 1998).

La biosynt hèse des flavonoides se fait par deux voies principales qui sont :

La voie de l’acide shikimique :

Dans cette voie, les hydrates de carbones produisent lors de leur dégradat io n par la voie des pentoses-P et la glycolyse, l’érythrose 4-P et le phosphoenol pyruvate respectivement.

Ces derniers sont à l’origine des composés phénoliques C 6C1 formant les tannins hydrolysables et de la chalcone qui est la molécule de base de tous les flavono ides et tannins condensés (SEIGLER 1998, HASLEM 1993, NAKANISHI et al. 1975).

La voie de l’acide malonique :

La glycolyse ainsi que la b-oxydation aboutissent à la formation de l’acétyl CoA donnant le malonate.

C’est à travers cette voie que s’effectue la cyclisation des chaînes polycétoniques, obtenues par condensation répétée d’unités ‘’Acétate ‘’ qui se fait par carboxylation de l’acétyl-CoA.

Cette réaction est catalysée par l’enzyme acétyl-CoA carboxylase (RICHTER 1993, SEIGLER 1998).
Comme tous les composés secondaires, les phénols sont impliqués étroitement dans les rôles défensifs de la plante :

  • Dissuader les prédateurs :
    a- par les odeurs repoussant les herbivores, ex : les polyphénols des pélargoniums.
    b- les plantes toxiques “ éduquent ” les herbivores à les éviter pour ne pas être broutées.
  • Attirer les pollinisateurs : les couleurs, mais aussi les odeurs attirent les insectes. Exemple : certaines orchidées synthétisent des phéromones sexuelles qui sont des substances volatiles émises par les insectes femelles pour attirer les mâles.
  • Décourager la compétition vis-à-vis d’autres espèces. On parle d’allélopathie : certaines plantes émettent des substances pour inhiber la croissance des autres plantes.

source:

Melle SOUAD AKROUM  2006 : Etude des propriétés biochimiques des polyphénols et tannins issus de Rosmarinus officinalis et Vicia faba L.

Previous post
Etude des propriétés biochimiques des polyphénols et tannins issus de Rosmarinus officinalis et Vicia faba L.
Next post
L’essaimage naturel des abeilles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.