Pathologies fongiques des plantes

Pathologies fongiques des plantes
Share this post with friends!

Les champignons sont eux seuls responsables de 70% des pathologies végétales. En effet, sur les 100.000 espèces fongiques décrites dans la littérature, 8000, sont des pathogènes de plantes. Les maladies qu’elles provoquent sont qualifiées de cryptogamiques (David et Diane, 1993). En phytopathologie, la désignation des maladies se base sur une terminologie disparate. À l’origine, l’usage du symptôme le plus caractéristique a été adopté (le blanc, la rouille, le charbon, etc) pour la nomination de ces pathologies, suivi après par l’usage du suffixe ose accolé au nom du genre du champignon, (cercosporiose, alternariose, stemphyliose, etc.). Enfin, de manière aussi discutable, s’est installée la formule assimilant directement la maladie à son agent pathogène (ex. le Phoma, le Corynespora, etc.) (Declert, 1990). Les principales maladies fongiques listées par Bayer. (2001) sont résumées dans le tableau 2.

Tableau 2 Maladies fongiques touchant les principales cultures dans le monde (Source: Bayer, 2001).

Tableau 2 Maladies fongiques touchant les principales cultures dans le monde (Source: Bayer, 2001).

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.