Notion de la réutilisation des eaux usées

Notion de la réutilisation des eaux usées
Share this post with friends!

1- L’objectif de la réutilisation des eaux usées :

L’objectif principal de la réutilisation des eaux usées est non seulement de fournir des quantités supplémentaires d’eau de bonne qualité en accélérant le cycle d’épuration naturelle de l’eau, mais également d’assurer l’équilibre de ce cycle et la protection du milieu environnant. Par définition, cette réutilisation est une action volontaire et planifiée qui vise la production des quantités complémentaires en eau pour différents usages afin de combler des déficits hydriques. (David Ecosse, 2006)

2-Avantages et inconvenants de la réutilisation

 Avantage :

  • Prévention de la pollution des eaux de surface qui se produirait si les eaux usées étaient rejetées dans les cours d’eau ou les lacs
  • Conservation des ressources en eaux douces et leurs utilisations rationnelles, ce qui est d’une grande importance dans les régions arides et semi-arides comme la méditerranées.
  • Accroissement de la fertilité du sol, puisque les effluents sont riches en éléments nutritifs (azote, phosphore et potassium notamment) et permettent ainsi de réduire l’application d’engrais
  • Amélioration des caractéristiques physique du sol grâce à l’apport de matière organique.

Inconvenants :

  • Risque sanitaire lié à la présence des germes dans les eaux usées traités aussi bien pour le travailleur que pour le consommateur ;
  • En raison de la salinité élevée de l’eau usée, il peut résulter certains effets négatifs sur le sol et sur les plantes ce qui entrainerait une chute de la production végétale et même une dégradation des sols par accumulation de sel ;
  • L’apport en quantité importante des doses de l’azote et de phosphore peut nuire la production agricole et contribue a la pollution des nappes :
  • Les sites d’utilisation doivent se trouver à proximité des stations d’épurations, c’est-à-dire dans les zones périurbaines peuplées ;
  • La réticence des usagers à utiliser l’eau usée, soit pour des raisons culturelles, soit parce que les cultures proposés sont de faible rentabilités économiques ;
  • Les rejets urbains ont des débits continus et presque constants durant l’année, alors que l’utilisation agricole est saisonnière et la demande est différente selon les saisons et les périodes de productions. (KESSI.K ET IHADADENE.S, 2012).

3-Les différents secteurs de la réutilisation des eaux usées traitées :

La récupération et la réutilisation de l’eau usée traitée, s’est avérée être une option réaliste pour couvrir le déficit et les besoins en eau dans le pays hydro-sensible.les principales utilisation des eaux usées traitées dans le monde sont :

3-1 Agricole

Le secteur agricole constitue actuellement le plus grand débouché pour la valorisation des eaux usées, c’est également la solution qui a le plus d’avenir à court et à moyen terme (CAUCHI, 1996).

L’irrigation des cultures est l’une des types les plus anciennes et les plus courantes de la réutilisation des effluents. Au plan conceptuel ; elle est identique à la biogénération du sol à faible débit. Les cultures irriguées comprennent les arbres, les pâturages, le blé, la luzerne et autre plantes fourragères, et les cultures textiles. Des cultures vivrières ont également été irriguées avec des effluents tertiaires désinfectés (LOUMI et YEFSAH, 2010).

L’azote, le phosphore, le potassium, les oligo-elements, le zinc, le bore et le soufre indispensable à la vie des végétaux, se trouvent en quantités appréciable dans les eaux usées et constituent en paramètre de qualité important dans la valorisation des eaux usées épurées en agriculture.

Une lame d’eau résiduaire de 100mm peut apporter à l’hectare :

Tableau N°7 : Apport en élément d’une lame d’eau résiduaire de 100mm

Les éléments L’apport
Azote 16 à 62 kg
Phosphore 4 à 24 kg
Potassium 2 à 69 kg
Calcium 18 à 208 kg
Magnésium 9 à 100 kg
Sodium 27 à 182 kg

(FABY et BRISSAUD ,1997 )

3-2     paysager

L’irrigation paysagère également appelée réutilisation urbaine, consiste à irriguer notamment :

  • Les parcs ;
  • Les terrains de sport ;
  • Les espaces aménagés autour des centres commerciaux, immeubles de bureaux et établissements

3-3     forestiers

Dans les pays occidentaux, c’est une pratique qui commence à se généraliser. En effet les zones irriguées concernent des zones vierges pour le reboisement. (KESSI.K et IHADADENE.S, 2012).

3-4     industrielle :

La réutilisation industrielle des eaux usées et le recyclage interne sont désormais une réalité technique et économique. Pour certains pays, l’eau recyclée fournit 85 % des besoins globaux en eau pour l’industrie. (OMS, 1989)

L’un des premiers cas dans le monde est une papeterie du Japon qui est fournie en eaux épuréesdepuis 1951. La REUE industrielle peut donc être intéressante dans le secteur de l’énergie, dans les circuits de refroidissement fermés ou ouverts. Les autres applications possibles concernent les laveries industrielles, les stations de lavage de voiture, l’industrie du papier, la production d’acier, de textiles, les industries d’électroniques et de semi-conducteurs, etc. (ASANO T. 1998)

Source :

AMI SAADA KAMILIA, CHENNAFI LILA . Contribution à l’évaluation des paramètres de traitement des eaux usées domestiques de la STEP Ouest de la commune de Tizi Ouzou wilaya de Tizi-Ouzou.

Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

Télécharger document complet.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.