Mécanismes de dégradation de la fertilité chimique des sols

Mécanismes de dégradation de la fertilité chimique des sols
Share this post with friends!

Appauvrissement du sol par l’insuffisance de compensations minérales.

La pratique de l’exploitation minière par les paysans entraîne une diminution de la fertilité du sol, la destruction de la structure, une régression des infiltrations et une érosion éolienne et hydrique accrue (stoorvogel et Smaling, 1990). Dans les savanes du Tchad, Raymond (1991) utilise la méthode Van der Pol pour chiffrer la perte d’éléments minéraux liée à la culture cotonnière. Il l’évalue à environ 20 000 F CFA/ha/an. Stoorvogel et Smaling (1990) ont estimé qu’au cours des trente dernières années, les 100 millions d’hectares de la zone de savane au sud du Sahara se sont appauvris de 700 kg ha-1 d’N, 100 kg ha-1 de P2O5 et 450 kg ha-1 de K2O, alors qu’au cours de la même période, les Etats Unis d’Amérique augmentaient en moyenne leur «capital» de réserves minérales fertilisantes d’environ 2000 kg ha-1 /an de N, 700 kg ha-1 de P2O5 et 1000 kg ha-1 de K2O. La quantité d’engrais minéraux utilisée annuellement en Afrique au sud du Sahara n’est que de l’ordre de 8 kg ha-1 alors qu’elle est de 70 kg ha-1 en Inde et de l’ordre de 250 kg ha-1 en Europe tout comme en Chine (Pieri et al. 1998). Pour faciliter le labour et favoriser les repousses des herbes, les agriculteurs et les éleveurs Pour faciliter le labour et favoriser les repousses des herbes, les agriculteurs et les éleveurs pratiquent le brûlis. Or, cette pratique contribue d’une façon considérable à la perte en carbone, en azote et dans une moindre proportion, en soufre. Charreau et Poulin (1964) cités par Bationo et al. (1998) estiment que 20 à 40 kg de N et 5 à 10 kg de S sont perdus annuellement par brûlis des champs et des jachères, entraînant ainsi la dégradation chimique du sol.

a.Carences

Selon (Morel, 1996) Une carence est un manque ou une insuffisance d’un ou de plusieurs éléments ou oligoéléments nécessaires au développement des végétaux. Elle peut être primaire (due à une très faible teneur du sol en élément trace concerné) induite ou conditionnée (développée en raison de conditions engendrant dans le sol l’indisponibilité plus ou moins sévère de l’élément). Les carences ont un effet dépressif sur les rendements des cultures et leurs symptômes changent selon les espèces cultivées. L’azote constitue le premier facteur limitant, car son insuffisance exerce l’action dépressive la plus marquée sur le rendement. Le pH d’un sol apparaît comme l’un des paramètres les plus importants de la disponibilité des oligo-éléments pour les plantes. En effet, un pH élevé du sol révèle fréquemment la carence relative du fer, du zinc, du manganèse et du bore (thèse Michel, 2007).

– Toxicité chimique et salinisation des sols

Lorsque les bases échangeables du complexe absorbant sont remplacés par les éléments minéraux non utiles (H+) ou toxiques (Al3+ ou Mn2+) pour l’alimentation des plantes, l’acidification et l’apparition de toxicités qui en résultent sont des manifestations courantes de la dégradation du potentiel de production d’un sol (Pieri, 1986). Dans certains cas, cette dégradation peut revêtir la forme d’une salinisation des sols, caractérisée par un dépôt de sels sur les couches superficielles des sols, les rendant ainsi impropres à l’agriculture. Segalen (1973) et Boyer (1976) ont montré que la toxicité aluminique ne se manifeste qu’à partir d’un pH voisin de 5,5. En deçà de ce seuil, la toxicité aluminique devient nette lorsqu’il sature à plus de 30% la capacité d’échange cationique du sol (Trinh, 1976; Boyer, 1976).

– Pollution

La pollution du sol correspond à l’accumulation de composés toxiques: produits chimiques, sels, matières radioactives ou agents pathogènes qui, tous, ont des effets nocifs sur la croissance des plantes, la santé humaine et animales. Les apports et les épandages excessifs de matières organiques, fumier, lisier peuvent contribuer à la pollution par excès de nitrates que les eaux de pluie peuvent entraîner vers les nappes phréatiques et les cours d’eau. De même, l’emploi excessif de pesticides organochlorés pose de graves problèmes dans la mesure où ils se dégradent lentement et s’accumulent progressivement dans la chaîne alimentaire. L’eutrophisation est une forme singulière mais naturelle de pollution de certains écosystèmes aquatiques qui se produit lorsque le milieu reçoit trop de matières nutritives assimilables par les algues et que celles-ci prolifèrent. Les principaux nutriments à l’origine de ce phénomène sont le phosphore (des phosphates) et l’azote (dans l’ammonium, les nitrates et les nitrites) (thèse Michel, 2007).

Préservation de la fertilité chimique du sol

La préservation et l’amélioration de la fertilité chimique du sol est indispensable pour assurer un bon développement des plantes. La  fertilisation a pour  principal  objectif  l’entretien  de  la  fertilité  du  sol  pour  satisfaire les besoins des cultures.

La  fertilisation  organique  ou  amendements,  c’est  l’incorporation  au  sol,  de  matières organiques  (organique d’origine animale et végétale, décomposé en partie par fermentation). Elle  permet  d’améliorer a structure du sol et d’augmenter la capacité du complexe argilo-humique à stocker les éléments nutritifs.  Le processus de minéralisation de la matière organique libère de manière progressive les éléments nutritifs dont la plante a besoin pour son développement.

La fertilisation minérale, c’est l’action qui consiste à effectuer des apports d’engrais minéraux, nécessaires au bon développement des végétaux. Les  engrais  sont  des  substances,  le  plus  souvent  des  mélanges  d’éléments  minéraux,  destinées  à  apporter  aux  plantes  des  compléments  d’éléments  nutritifs,  de  façon  à améliorer  leur  croissance, et  à  augmenter  le  rendement  des  cultures  et  la  qualité  des produits.

La combinaison de la fertilité organique et minérale crée les conditions de milieu idéales à la culture, car les amendements organiques améliorent les propriétés du sol alors que les amendements minéraux apportent les éléments nutritifs nécessaires aux plantes.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.