L’olivier

L’olivier
Share this post with friends!

1. Généralités

L’olivier (Olea europaea) est une espèce emblématique et des plus répandues dans le bassin méditerranéen. L’olivier occupe une grande part dans l’économie de certains pays producteurs (Espagne, Italie et la Turquie) car des superficies importantes de leurs terres sont consacrées à sa culture (Mapa, 2004 ; Moriana et al., 2007). Sa culture a triplé durant les 44 dernières années, de 2,6 à 8,6 millions d’hectares (Faostat, 2007 ; Conde et al., 2008). En Algérie, l’olivier occupe une superficie de 165 000 ha de plantation, les rendements sont de l’ordre de 8 quintaux/ha et demeurent les plus faibles des pays oléicoles (Ahmim, 2008).

2. Le cycle végétatif de l’olivier :

l’olivier se développe dans le climat méditerranéen, le déroulement annuel de son cycle (tab.5), est en étroite relation avec son aire d’adaptation (Loussert et Brousse, 1978 in Saad D., 2009).

Tableau 5: Étapes du cycle végétatif de l’ olivier.

Tableau 5: Étapes du cycle végétatif de l’olivier.

3.   Le système racinaire de l’olivier

Le développement du système racinaire de l’arbre dépond essentiellement des caractéristiques physico-chimiques du sol. Il est pivotant en sol sableux, fasciculé en sol argileux. Selon Argenson et al., (1999), ce système racinaire peut être issu d’un greffage ou d’une bouture.

4.   Les exigences de l’olivier en potassium

Le potassium revêt une importance majeure chez l’olivier, il intervient dans sa nutrition notamment en période de pleine croissance végétative, pendant la floraison et au moment du grossissement du fruit. En effet une bonne alimentation en cet élément permet d’obtenir de beaux fruits et une bonne conservation (Boulouha, 1995). Le potassium est l’élément le plus difficile à maintenir à un niveau adéquat pour le développement de la récolte en ce qui concerne la culture de l ’olivier. Cela est dû, d’une part au fait que les 2/3 du potassium sont localisés dans le fruit à l’époque de la cueillette et, d’autre part, à la faible mobilité du potassium dans les sols et à la grande facilité de ceux-ci pour fixer les engrais potassiques (Martinez et Sanchez, 1975).

5.   Le potassium dans la rhizosphère de l’olivier

De nombreuses études menées sur l’olivier ont été consacrées à l’effet du stress hydrique, et de la fertilisation. Mais bien peu de travaux à notre connaissance se sont intéressés à l’étude des processus, in situ, dans la rhizosphère de l’olivier. Galvez et al., 2004 in Mouas- Bourbia, (2014) ont montré que les paramètres qui mesurent la vigueur de l’olivier à savoir le volume de la canopée et le diamètre de l’arbre présentaient des corrélations hautement significatives avec les paramètres du sol tels que le potassium assimilable, la CEC et la matière organique de la zone racinaire. Ce qui justifierait des études sur l’impact de la racine de l’olivier sur le sol à son voisinage.

Source:

Mme MADI Nadia épouse DJEDID.

Thème : Association de culture olivier/vesce/avoine : performance et influence sur le K (HNO3) de la rhizosphère.

Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou

Télécharger document complet.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.