L’essaimage naturel des abeilles

L’essaimage naturel des abeilles
Share this post with friends!

L’essaimage naturel se produit lorsque la famille vit dans d’excellentes conditions, lorsque la reine peut emmener avec elle une partie des ouvrières sans rompre le rythme de vie de celles qui sont restées car l’essaimage a toujours un destin incertain.

Non seulement il appauvrit la ruche mais il peut ne pas réussir à recréer une nouvelle famille.

Dans une famille importante de 80 000 abeilles environ, l’essaim peut entraîner jusqu’aux trois quarts de la colonie, c’est-à-dire 50 000 abeilles.

En plus de l’accroissement de la population, et donc de la surpopulation de la ruche, l’essaimage est déterminé par des lois économiques précises, l’essaimage n’a pas lieu si les membres de la famille qui quittent la ruche risquent de ne pas pouvoir résister aux efforts à fournir pour reconstruire un nouveau domicile. L’exil, si nous pouvons nous permettre de l’appeler ainsi, est volontaire, la ruche doit donc avoir les réserves alimentaires nécessaires à la survie de la colonie, ne doit être atteinte d’aucune maladie, ne pas être exposée au pillage, le temps doit être clément.

Voici quel doit être l’état de la ruche au moment de l’essaimage: les alvéoles doivent être rentables, complètement remplies, posséder environ 10 000 œufs susceptibles de donner naissance à autant d’individus qui accroîtront la famille mutilée, le même nombre de larves en phase de maturation, des nymphes et des abeilles nourricières qui feront partie de la prochaine colonie.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.