Les sols salés dans le monde et en Algérie

Réhabilitation des sols salés Méthodes d’évaluation de la salinité du sol
Share this post with friends!

Sols salés dans le monde

A l’échelle mondiale, les sols salés occupent des surfaces étendues et constituent une grande ampleur pour l’agriculture. Leurs distribution géographique se superpose presque entièrement à celle des zones arides et semi arides et des zones côtières (Durand, 1983 ; FAO, 2005). La surface affectée par la salinité dans le monde est évalué à 954,8 millions d’hectares (Tableau 1), soit 23 % des terres cultivés (FAO, 2008). Wri (2002), propose un classement des zones arides basé sur les valeurs du rapport ratio précipitation annuelle/évapotranspiration potentielle moyenne annuelle (Figure 1), le monde est de ce fait, divisé en :

Zone hyper aride couvrant environs 11 millions de Kilomètres carrés, soit 8% des terres totales et elle correspond principalement au désert du Sahara.

Zones arides, semi-arides et subhumides sèches qui couvrent près de 54 kilomètres carrés principalement concentrées en Asie et Afrique.

Tableau 1 : Superficie affectée par la salinité dans le monde (FAO, 2008)

Région Superficie
(millions d’hectares)
Afrique 80,5
Europe 50,8
Amérique du Nord 15,7
Amérique du Sud 129,2
Australie 357,3
Mexique et Amérique centre 2
Asie du Sud Est 20
Asie du centre et du Nord 211,7
Asie du sud 87,6
Total 954,8
Figure 1 : Carte des zones arides dans le monde (wri, 2002)
Figure 1 : Carte des zones arides dans le monde (wri, 2002)

En Algérie

En Algérie, les sols agricoles sont dans leur majorité affectés par la salinité ou susceptibles de l’être (Durand, 1983). Les sols salins sont répandus dans les basses plaines de l’Oranie, dans la vallée de la Mina près de Relizane, sur les hautes plaines Sud de Sétif et de Constantine et aux bords de certains chotts comme le chott Melghir. Ils ont aussi une grande extension dans les régions sahariennes au sud de Biskra jusqu’à Touggourt, Ouargla et au-delà (Durand, 1983).

D’après Halitim (1988), dans les régions arides, les sols représentent environ 25 ℅ de la surface cartographiée. Soit 3,2 millions d’hectares (Hamdi, 1999). Les sols situés au Sud sont nettement plus sodiques que ceux du Nord (Daoud, 1999).

La classification bioclimatique d’Emberger et sauvage a été largement adoptée en régions méditerranéennes. Cinq étages du bioclimat méditerranéen ont été définis pour l’Algérie : Saharien, aride, semi-aride, subhumide et humide (Figure 2).

Figure 2 - Répartition des précipitations dans le nord de l’Algérie (FAO, 2005)
Figure 2 – Répartition des précipitations dans le nord de l’Algérie (FAO, 2005)

On distingue selon Nedjraoui (2003) :

  • Le semi- aride : 300- 600 mm.
  • L’aride : 300- 100 mm.
  • Le Saharien < 100 mm qui occupe 89,5% la superficie totale de l’Algérie. La superficie des zones arides en Algérie selon Le Houerou (1995) est de 216000 Km2, et 386000 Km2 de zones hyper arides supérieur (Tableau 2).

Tableau 2 : Superficies des zones arides d’Algérie en 103 Km2 (Le Houerou, 1995)

Pluviosité moyenne Superficie
Semi- aride à humide P> 400 181
Aride supérieur 400> P> 300 59
Aride moyenne 300> P> 200 70
Aride inférieur 200> P> 100 87
Zone aride total 216
Hyper aride supérieur 386

Source:

Saadoune, Fatma Zohra 2016.

effets de l’amendement en gypse et en DS sur les caractéristiques physico-chimiques et hydriques d’un sol salé d’EL Hmadena ( RELIZANE).

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.