Les méthodes d’extraction des huiles essentielles

Méthodes d’extraction des huiles essentielles
Share this post with friends!

Les étapes de l’extraction des huiles essentielles restent identiques, quel que soit le type d’extraction utilisé. Il est nécessaire dans un premier temps d’extraire les molécules aromatiques constituants l’huile essentielle, puis dans un second temps de séparer ces molécules du milieu par distillation (Lucchesi, 2005)

La méthode choisie pour l’extraction des huiles essentielles doit être la plus efficace et qui donnerait une huile essentielle de très bonne qualité, un rendement élevé avec un cout économique faible, l’huile essentielle obtenue doit être limpide concentrée, d’odeur fine caractéristique de la partie de la plante utilisée et ne doit contenir aucune trace de solvant, l’obtention des huiles essentielles fait appel à plusieurs méthodes :

  • La distillation
  • L’extraction aux solvants organiques
  • L’expression à froid et d’autres méthodes (Garnero, 2001)

1.   Distillation

 

La distillation à la vapeur d’eau est une méthode ancienne et très répandue pour l’extraction des huiles essentielles à partir des plantes aromatiques. Elle est simple dans son principe et utilise un équipement peu couteux. Elle se présente sous trois (03) variantes : l’hydrodistillation ; l’entrainement à la vapeur et hydrodiffusion.(Silou et al., 2004)

1.1. Hydrodistillation

 L’hydrodistillation est une méthode la plus employée pour extraire les huiles essentielles. Cette méthode consiste à immerger directement la partie de la plante à extraire dans l’eau chauffée jusqu’à l’ébullition pendant 3 heures.

L’huile essentielle est évaporée avec le vapeur d’eau. Ces derniers sont hétérogènes sont alors condensées à l’aide d’un réfrigérant. Le distillant est ensuite récupéré dans un erlenmeyer (Fackari et al., 2005)

L’eau et molécule aromatiques du fait de leurs différences de densité, se séparant en une phase aqueuse et une phase organique : l’huile essentielle.

La distillation peut s’effectuer avec ou sans recyclage de la phase aqueuse obtenue lors de la décantation (cohobation). La durée de la distillation influe non seulement sur le rendement, mais également sur la composition de l’extrait. Afin de traiter des matières premières pour lesquelles il est difficile d’extraire l’huile essentielle ou pour les essences difficilement entrainables l’hydrodistillation à pression élevée représente une bonne alternative (Lucchesl, 2005)

1.2.  Entrainement à la vapeur d’eau

Pour éviter certains phénomènes d’hydrolyse des composants de l’huile essentielle ou des réactions chimiques pouvant altérer les résultats de l’extraction. Cette technique ne met pas en contact direct l’eau et la matière végétale fraiche à traiter. La vapeur d’eau fournie par une chaudière traverse le matériel, les cellules se distendent et les particules d’huile se libèrent, la vapeur circule et chasse la plupart des ses composés parfumés volatils. Puis traverse un tube froid où elle sera condensée. Après 3 heurs, le distillat est récupéré dans une fiole réceptrice puis séparé puis séparé en une phase aqueuse et phase organique (Roldan- Gutiérres et al., 2008)

 Hydrodiffusion

Consiste à pulser de la vapeur d’eau à faible pression « 0.02-0.15 bar» à travers la masse végétale, de haut vers le bas. La composition des produits obtenus est qualitativement différente de celle des produits obtenus par les méthodes précédentes. Ce procédé permet un gain de temps et d’énergie (Bruneton, 1999)

2.  Extraction aux solvants organiques

Consiste à placer dans un extracteur un solvant volatil et la matière végétale à traiter. Grâce à des lavages successifs, le solvant va se charge en molécules aromatique, avant d’être envoyé au concentrateur pour y être distillé à pression atmosphérique. Le produit obtenu est appelé « concrète ». Cette concrète pourra être par la suite brassée avec de l’alcool absolu, filtrée et glacée pour en extraire les cires végétales et obtiendra une « absolue ».

Le solvant choisi, en plus l’être autorisé devra posséder une certaine stabilité face à la chaleur, la lumière ou l’O2, sa température sera de préférence basse afin de faciliter son élimination, et il ne devra pas réagir chimiquement avec l’extrait.

Parmi les solvants utilisés, sont le méthanol, l’éthanol et l’éther de pétrole l’appareillage le plus utilisé est celui de Soxhelet (Lucchesi, 2005)

3.  Extraction à froid

Les huiles essentielles de fruits d’agrumes sont des produits fragiles en raison de leur composition en terpènes et aldéhydes. C’est pourquoi, spécifiquement pour cette catégorie de matière première, est utilisé un procédé totalement différent d’une distillation classique qui  est l’expression à froid (Lucchessi, 2005).

Le principe de cette technique et basé sur la rupture des parois des sacs oléifères contenues dans l’écorce des fruits; cette essence est ensuite entrainée par un courant d’eau froide. L’émulsion d’essence et d’eau isolée par décantation ou centrifugation. (Ferhat et al., 2007)

4.  Extraction au CO2 supercritique

Il s’agit du procédé le plus récent d’extraction à froid, des matières premières végétales utilisant le gaz carbonique sous pression et à température supérieure à 35C°, le dioxyde de carbone est employé principalement comme un fluide supercritique parce que c’est un solvant sain, non combustible, peu couteux, inodore, sans couleur, insipide, non-toxique, et aisément disponible. Sa viscosité basse lui permet de pénétrer la matrice pour atteindre le matériel à

extraire, et sa basse chaleur latente d’évaporation est un moyen élevé vitalité qui peut être facilement enlève sans laisser un résidu de solvant. (Khajeh et al., 2005)

5.  Extraction assistée par ultrasons

L’extraction des composés bioactifs sous l’irradiation d’ultrason est des hautes techniques d’extraction qui peuvent offrir un rendement élevé dans des périodes plus courtes, manipulation simplifiée, consommation de solvant réduire, température et absorption d’énergie faible. Les matériels est placé dans une chambre d’extraction qui est un cylindrique d’acide inoxydable fermée avec des couvercles à visser combinés à un système dynamique et rempli de solvant. La chambre est émergée dans un bain chauffé, ensuite l’échantillon est exposé le gonflement des cellules ou décomposition de paroi da la cellule, qui permet des taux élevés de diffusion à travers la paroi cellulaire. Le solvant éliminé des extraits par évaporation sous vide sur un évaporateur rotatif, puis gelé et lyophilisé pour enlever l’eau. (Kamran Khan et al., 2010).

Source:

HATTOU, Mohamed Amine 2016.

Effets de l’incorporation des huiles essentielles extraites du thym et de l’origan sur la productivité, les qualités nutritionnelles et physicochimiques du poivron.

Télécharger le document complet.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.