Les éléments fertilisants NPK dans la plante

Les éléments fertilisants NPK dans la plante
Share this post with friends!

1-L’Azote dans le sol :

En plus des apports par les eaux de pluie et la fixation par les micro-organismes l’azote dans le sol est essentiellement lié à la présence de la matière organique. Il se trouve sous les formes ammoniacale et nitrique. La forme ammoniacale NH+4  , fixé par le complexe absorbant peut être absorbée par certaines végétaux .La forme nitrique NO3 se trouve dans la solution du sol est absorbée par les végétaux ou éliminée par le drainage (Diehl, 1974).

La richesse d’un sol en azote est surtout fonction de ses réserves organiques. Les sols sablonneux riches en humus libèrent souvent plus d’azote que les sols argileux. C’est pourquoi il est indispensable d’y appliquer davantage d’azote   (Vander Zaag, 1980).

Le niveau de richesse du sol en azote :

  • < 0,1% ………………….. sol très pauvre
  • 0,1 à 0,2 %…… ………..sol pauvre
  • 0,2 à 0,5%……………….sol moyennement pauvre
  • 0,5 à 1%…………………..sol riche.
  • 1%…………………………….sol très riche (Gros, 1979)

2-L’Azote dans a plante :

L’azote est un facteur déterminant le rendement .Une plante bien approvisionnée en azote pousse rapidement et produit beaucoup de feuilles et de tiges, la végétation a une couleur foncée liée à l’abondance de la chlorophylle (Diehl, 1974).

Chez la pomme de terre l’azote favorise d’abord le développement foliaire et plus tard la formation et le grossissement de tubercules (Gravouille, 1987).

La pomme de terre a besoin en azote important entre la levée et la formation de feuillage. Une bonne alimentation en azote pendant cette période est la base principale pour un bon rendement.

Pendant la croissance des tubercules, la plante puise toujours de l’azote du sol. Une grande partie de l’azote nécessaire aux tubercules se stocke dans le feuillage. Plus il y’a d’azote dans le feuillage et plus la formation des tubercules est longue. C’est lorsque les réserves d’azote du feuillage ne sont épuisées que lorsque la maturité des tubercules commence (Anonyme, 2007).

Une surfertilisation azotée prolonge la croissance végétative au détriment de la tubérisation. La maturité peut être retardée et les teneurs en matière sèche dans les tubercules diminuée (Soltener, 1999).

De même il peut entrainer l’apparition de cœur creux (déformation) ainsi que des difficultés de défanage (Schvartz et al, 2005).

En revanche une carence d’azote se traduit par une réduction de la croissance et une coloration vert jaunâtre des feuilles (Diehl, 1974).

 3- Le phosphore dans le sol :

Le phosphore dans le sol se trouve sous trois formes :

  • Une forme absorbée, liée au complexe argilo-humique par le calcium et le magnésium.
  • Une forme combinée, immobilisée en partie par les hydroxydes d’aluminium et de fer dans les sols acides.
  • Une forme insoluble, dans les sols calcaires sous forme de phosphore de calcium insoluble. Seul les complexes phospho-humique est rapidement disponible (0,2 à 1 kg de par hectare).Il est préférable de placer les engrais phosphorique le plus  près des racines pour faciliter le prélèvement du phosphore. Les risques de perte du phosphore par drainage sont très limités (Wikipédia, 2009).

D’après  (Gros, 1974), les normes de la richesse du sol en phosphore sont :

  • < 0,12% ………………..sol pauvre.
  • 0,12 à 0,3%……………..sol moyennement pauvre
  • >0,3% …………………..sol riche.

4- Le phosphore dans la plante:

Au même titre que l’azote le phosphore est un important facteur de croissance. Il stimule le développement racinaire et favorise plutôt la formation en nombre des tubercules (Gravouille, 1987).

Une alimentation insuffisante en phosphore se manifeste par un feuillage vert plus foncé tirant sur le bleu avec un jaunissement et desséchement de l’extrémité des feuilles (Gros, 1974)

5- Le potassium dans le sol:

Le potassium se trouve en grande partie sous forme minérale. Il provient soit de la décomposition de la matière organique et des minéraux du sol soit des engrais (Wikipédia, 2009). Il peut être présent dans le sol mais non disponible (inclus entre les feuillets d’argile).                                   Le potassium utilisable par les plantes est constitué par celui de la solution de sol et de complexe absorbant « potassium échangeable » (Schvartz et al, 2005)

D’après  (Gros, 1974), les normes de la richesse du sol en potssium sont :

  • < 0,15% ………………..sol pauvre.
  • 0,5 à 0,3%……………..sol moyennement pauvre
  • >0,3% …………………..sol riche

6- Le potassium dans la plante :

Chez la pomme de terre le potassium participe à la synthèse des glucides et leur migration vers les tubercules. Il favorise plutôt la formation de gros tubercules (Soltner, 1999).Il diminue la transpiration donc une meilleure résistance de la plante à la sécheresse, aux maladies cryptogamiques et à la gelée (Gros, 1974).

La carence en potassium provoque une teinte vert foncée dans le feuillage, une décoloration bronzée, et plus tard des nécroses (Vander Zaag, 1980).

2 thoughts

2 thoughts

Add yours

  1. Pingback: Le genre Trichoderma - agronomie

  2. Pingback: Les légumineuses - agronomie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.