Les eaux souterraines et ses effets sur la salinité du sol

Classification des nappes phréatiques Les conditions favorisant la présence des eaux souterraines
Share this post with friends!

Le phénomène de salinisation peut être lié soit à la présence d’une nappe salée permanente en profondeur, susceptible de remonter par capillarité dans les horizons

Supérieurs, soit à la présence d’un sol très peu perméable à faible drainage naturel (sol argileux) (CHERBUY, 1991).

 Dynamique des eaux et des sels : 

D’après CHERBUY (1991), les origines de la salinité se répartissent entre une origine externe (c’est le cas de la submersion par les marées et de l’irrigation) et une origine interne : par remontée du niveau d’une nappe salée  soit par remontée capillaire.

Le profil salin lié à la présence d’une nappe peu profonde est  représenté sur la (figure 3)

CE en dS / m

Figure n 03 : Profil salin lié à la présence d’une nappe profonde (MOHAMED et AMER in CHERBUY 1991)
Figure n 03 : Profil salin lié à la présence d’une nappe profonde (MOHAMED et AMER in CHERBUY 1991)

 Tableau n°9 : Vitesse de remonté capillaire en fonction de la distance et de la  texture du sol En mm / jour (SERVANT, 1978).

Distance à la nappe (cm) Texture du sol      
A et  AL  LS S
25 10 10 Forte 10
40 4 3 Forte 2.5
50 2.5 1 Forte 1.0
75 1 Forte 0.5
100 0.5 10 0.2
150 0.2 1.4
200 0.5

L’importance de l’ascension capillaire dépend :

  • de la salinité de la nappe
  • du bilan P/ ETP
  • de la conductivité hydraulique du matériau vis-à-vis de la solution saline qui dépend de la structure et de la texture du sol.

Le tableau (n°8)  montre que la vitesse de remonté capillaire est particulièrement élevée dans les sols de texture limono- sableuse.

La distance à laquelle il apparaît nécessaire de maintenir le plan d’eau pour que la vitesse de l’extension soit inférieure à 0.5 mm/ jour est appelée profondeur critique de la nappe (SERVANT in CHERBUY 1991).

Effet des nappes sur la salinisation des sols

KUST (1997) montre que la répartition des sels dans le profil est régie par :

  • Le niveau des eaux souterraines
  • La durée de la sécheresse

YOU et al (1992) suggèrent que l’accumulation des sels en surface dépend de la profondeur de la nappe de la texture du sol.

Dans une étude sur le périmètre de Kalaât Landelouse (Tunisie) .HACHICHA et al (1997) montrent les résultats suivants :

– Les profils salins sont faiblement salés et descendants pour certains et à accumulation de sels vers 1 m de profondeur pour d’autre.

D’après Bach Hamba (1992), les faciès géochimiques sont chlorurés sodiques à chloruro- sulfatés calciques  et sodiques.

  • La salinité de la nappe et celle du sol sont hautement corrélées en profondeur et faiblement en surface.
  • A proximité de la nappe, le sol s’enrichit en chlorure et en sodium. Néanmoins, les solutions possèdent une réserve en gypse leur évitant la sodisation, l’horizon superficiel se déstalinise en hiver.
  • Le fonctionnement des sels avant leur mise en eau est tributaire d’une part du régime de la nappe et d’autre part de l’effet lixiviant des pluies (HACHICHA et al, 1997).

Source :

ROUAHNA HOURIA 2007 . RELATION ENTRE LES NAPPES ET LA SALINITE DANS LES SOLS GYPSEUX DE LA REGION DE AIN BEN NOUI. BISKRA.

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.