Les contrôles effectués au niveau de la ferme

Share this post with friends!

Les contrôles réalisés dans l’exploitation ROSAFLOR 1 sont :

  • Le contrôle du
  • Le contrôle des
  • Le contrôle du
  • Le contrôle de l’humidité du

1.Le contrôle de drainage :

Dans chaque serre, il est nécessaire d’installer à des endroits représentatifs de la culture des bacs permettant de recueillir le drainat de quelques plantes ; après chaque arrosage on mesure la quantité d’eau récupérée dans ces bacs, et à la fin de la journée on mesure la conductivité électrique et le pH de cette eau, à l’aide d’un conductimètre et un pH mètre.

Photo N°2 : pH-mètre et conductimètre.
Photo N°2 : pH-mètre et conductimètre.

2. Le contrôle des apports :

Les apports sont enregistrés par l’appareil de déclenchement des irrigations, ce qui permet de connaître les heures d’arrosage et les volumes apportés.

A la fin de la journée on mesure la conductivité électrique et le pH de l’eau du goutteur, récupérée dans des bidons de cinq litres, afin de vérifier que les valeurs de l’EC et du pH qui arrivent à la plante sont ceux que nous voulons.

Exemple : évolution des apports, selon 3 dates de plantation, pendant 8 semaines :

Figure N° 1 : Evolution des apports, selon trois dates de plantation, durant huit semaines.
Figure N° 1 : Evolution des apports, selon trois dates de plantation, durant huit semaines.

Commentaire : 

  • Pendant les quatre premières semaines, on remarque que les apports augmentent régulièrement avec la croissance des plantes et aussi avec les conditions climatiques (un rayonnement solaire élevé).
  • Pendant la semaine qui suit, on a assisté à une baisse de température, et du rayonnement solaire du à des précipitations, il y’a donc une diminution de la demande en eau par les
  • La cinquième semaine a connue une petite augmentation de la température, ce qui influence la demande en eau chez les
  • A partir de la sixième semaine, on assiste une autre fois à une baisse de température, et du rayonnement solaire, donc il y’a encore une diminution de la demande en eau par les
  • On remarque pour les deux premières semaines que la consommation des plantes de la date1, est plus importante que celle des plantes de la deuxième et la troisième
  • A partir de la troisième semaine, on remarque que la consommation des plantes de la date1 est devenue moins importante que chez les plantes de la deuxième et la troisième
  • Pour la plante de la deuxième date, la consommation est restée plus importante pendant les huit semaines par rapport à celle de la plante de la troisième

3. Le contrôle du substrat :

 

Chaque jour, et à la fin des arrosages, on mesure la conductivité électrique et le pH de la solution du substrat de cinq échantillons de chaque serre. Si les mesures sont fortes ou faibles, il faut vérifier le réglage et le fonctionnement de l’injection des engrais.

Exemple : Evolution de la conductivité électrique et du pH au niveau de la solution du substrat (fibres de noix de coco) pendant huit semaines et selon trois dates de plantation.

Figure N° 2:Evolution de la conductivité électrique et du pH au niveau de la solution du substrat (fibres de noix de coco).
Figure N° 2:Evolution de la conductivité électrique et du pH au niveau de la solution du substrat (fibres de noix de coco).

Commentaire : 

  • Pour les trois dates de plantation, on remarque que le pH du substrat est presque le même, et varie entre 6 et 7 durant les huit
  • Pour la première date de plantation, on remarque que l’EC du substrat a resté, pendant les huit semaines, supérieure à la valeur optimale de l’EC, ce qui a fait que l’arrosage de ses serres se fait la plus part du temps qu’avec de l’eau et de l’acide.

On remarque aussi que l’EC de ce substrat est beaucoup plus élevée que l’EC des substrats de la deuxième et de la troisième date.

  • Pour la deuxième date de plantation, on remarque que l’EC du substrat est toujours inférieur à la valeur optimale de l’EC

On remarque aussi que l’EC du substrat de cette date est plus basses que l’EC des autres dates.

  • Pour la troisième date de plantation, on remarque que pour les quatre premières semaines, et les deux dernières semaines, l’EC du substrat est inférieur à l’EC optimale pendant que l’EC de la cinquième et la sixième semaine est supérieure à l’EC optimale.

4. Le contrôle de l’humidité du substrat :

Le taux de drainage ne reflète pas toujours l’état d’humidité du substrat. Malgré un fort drainage, le substrat peut être insuffisamment humide et inversement.

Pour apprécier l’humidité du substrat, le toucher est la façon la plus employée mais cela nécessite une certaine expérience.

Source:

HADDAM Fayssal 2017, Cultures Maraichères sous serre en hors sol.

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.