La salinisation des sols en Algérie

La salinisation des sols en Algérie Cartographie, de salinité dans une parcelle cultivée de la plaine de la Mina (Relizane)
Share this post with friends!

En Algérie, les sols salés occupent de grandes étendues (Halitim, 1985). Selon Le Houerou (1993), les sols salés occupent de vastes superficies (3.2 millions d’hectares de la superficie totale). Près de 10-15 % de terres irriguées, sont concernées par ces problèmes. Bien que le problème d’alcalinisation, selon Daoud et Halitim (1994) ne se pose plus, on estime que les terres salinisées seront difficilement récupérables. La plupart de ces sols sont situés, en région aride et semi-aride, mais aussi sous bioclimat subhumide (Halitim, 1973). Selon Djili (2000), les sols salés sont localisés au Nord qu’au Sud Algérien, et s’expriment mieux entre les isohyètes 450 mm qui semblent être la limite supérieure des sols fortement sodiques (Fig.3).

Selon l’INSID (2008), la salinité est observée dans les plaines et vallées de l’Ouest du pays (Mina, Cheliff, Habra Sig, Maghnia), dans les hautes plaines de l’Est (Constantine, Sétif, Bordj Bou Arreridj, Oum El Bouagui), aux abords des Chotts et de Sebkhas (Chott Chergui, Chott Gharbi, Chott Hodna, Chott Melghir, Sebkha d’Oran, de Benziane, Zemmoul, Zahrez Gharbi et Chergui, etc..) et dans le grand Sud (dans les Oasis, le long des oueds, etc.) (Fig.2). Les sels les plus fréquents, dans les régions arides et semi- arides, sont surtout les chlorures, les sulfates de sodium, les sulfates de magnésium et à un moindre degré les carbonates de sodium (Halitim, 1988).

Selon Aubert (1975), les sols salés d’Algérie sont caractérisés, en général, par une conductivité électrique supérieure à 7dS/m et un pourcentage de sodium échangeable (ESP) qui varie de 5 à 60 % de la CEC.

Figure 2. Représentation schématique de la distribution de quelques domaines pédologiques dans le Nord de l’Algérie (Djili, 2000)
Figure 2. Représentation schématique de la distribution de quelques domaines pédologiques dans le Nord de l’Algérie (Djili, 2000)

Source:

MAAMAR Mahmoud 2016.

Cartographie, de salinité dans une parcelle cultivée de la plaine de la Mina (Relizane).

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.