Influence de la fumure azotée sur le taux et la composition protéique du blé

Influence de la fumure azotée sur le taux et la composition protéique du blé
Share this post with friends!

Les protéines sont synthétisées essentiellement à partir de l’azote absorbé avant le stade remplissage du grain. Alors, une fumure azotée déséquilibrée en période végétative affecte l’accumulation de l’azote dans le grain (Triboï et Triboï-Blondel, 2001).

Christensen et al., (1981) estiment que la dose d’azote apportée représente 80% de la variabilité du taux de protéines. Selon les mêmes auteurs, l’augmentation de la fertilisation azotée induit quasi systématiquement une hausse en pourcentage des protéines du grain et que la relation qui lie ces deux facteurs est presque linéaire. De même, un apport azoté tardif augmente la teneur globale en protéines du grain.

Les albumines et les globulines constituent les protéines solubles du grain de blé. Les glutenines et les gliadines constituent les protéines insolubles (gluten). Ces derniers représentent 40% des protéines totales du grain (Daniel et Triboï, 2000).

Selon Triboï et Triboï-Blondel (2001), le pourcentage d’albumines-globulines diminue avec l’augmentation de la fourniture en azote. Alors que dans les mêmes conditions, la proportion des gliadines et glutenines augmente. Cette augmentation sélective résulterait du fait qu’en augmentant le rapport N/S, on induirait des variations quantitatives de la synthèse d’acides aminés soufrés (la méthionine et la cystéine). Les gliadines ne comprenant que très peu de ces acides aminés, voient leur proportion s’élever.

Source:

Mme FERTAS  Khadra 2007 . Essais  d’optimisation  du  fractionnement  et  de   la  période  d’apport  de  l’azote  pour  la culture  du  blé dur  ( variété waha )  en zone  semi – aride  irriguée.

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.