Importance de la culture du pommier en algerie

Importance de la culture du pommier
Share this post with friends!

Si la culture de la pomme  et de la poire, sont prédominantes dans les pays à climat tempéré, l’Algérie et depuis  l’indépendance déploie de grands efforts pour mettre fin à l’importation de ces deux fruits par la bonne conduite du verger, l’amélioration de la production et l’élévation des rendements (SOLTANI, 1998).

En 2007, les vergers de pommier couvraient 21 200 ha (F.A.O, 2009), ces vergers sont essentiellement localisés à Médéa, Batna, Tiart, Blida et Khenchela.

Durant la même année, la production algérienne de pomme s’est chiffrée à 181 000 tonnes, ce qui représente un rendement de 85,3 Qx / Ha, ce dernier reste très faible par rapport à celui enregistré dans certains pays (191,3 Qx / Ha en France et 206,1 Qx / Ha en Turquie pour l’année 2007) (F.A.O, 2009).

A partir du tableau n° 02, nous remarquons qu’il ya une augmentation aussi bien des superficies que des productions. La superficie est passée de 12 260 ha en 1997 à plus de 21 200 ha en 2007, alors que la production est passée de 65 525 tonnes à 181 000 tonnes pour les mêmes périodes. Ainsi nous remarquons une tendance à l’augmentation pour les rendements, mais elle reste faible et irrégulière.

 

Cette faiblesse des rendements peut être attribuée à plusieurs causes, parmi eux (THABET, 2007) :

  • Le manque de connaissances relatives à la biologie de l’espèce fruitière considérée;
  • Le manque d’entretien des vergers;
  • Le non assimilation des techniques modernes de l’arboriculture par les agriculteurs Algériens (surtout les techniques de taille);
  • L’utilisation anarchique des porte-greffes et des variétés;
  • Le manque de connaissances sur les zones favorables à cette culture;
  • Le manque de connaissances sur l’application de la fertilisation. Dans notre pays, celle-ci est conduite d’une manière empirique sans tenir compte ni des caractéristiques physico-chimiques du sol.

Tableau n° 02: Evolution de la culture du pommier en Algérie (1997– 2007)

Années Superficie (Ha) Production (Tonnes) Rendement (Qx / Ha)
1997 12 260 65 525 53,4
1998 12 870 75 385 58,5
1999 13 020 87 318 67,1
2000 13 480 96517 71,6
2001 14 040 104 900 74,7
2002 15 240 121 038 79,4
2003 18 080 135 542 74,9
2004 19 861 165 372 83,2
2005 24 278 199 712 82,2
2006 28 658 238 242 98,8
2007 21 200 181 000 85,3

(F.A.O, 2009)

  Dans la wilaya de Khenchela :

La wilaya de Khenchela est parmi les principales régions productrices de pommes en Algérie, la production concerne de nombreuses zones (communes) de la wilaya.

Les vergers de pommier sont localisés principalement à Bouhmama, kais, checher, El-Hamma et Babar (D.S.A ,2009).

A la fin de la compagne 1998/1999 la superficie occupée par la culture du pommier était 821 ha et la production durant cette compagne est de 38,377Qx (DS.A, 2009).

Depuis le lancement du programme National du Développement Agricole (P.N.D.A), les superficies plantées en pommier dans la wilaya de Khanchela ont connu une augmentation considérable, elles sont passées de 2598 ha en 2002 à 5810 ha en 2008, mais le rendement reste toujours faible et irrégulier (90Qx / Ha en 2007) (D .S.A ,2009).

Tableau n° 03: Evolution de la culture du pommier dans la wilaya de

Khenchela (1998- 2008)

Années Superficie (Ha) Production en

(Qx)

Rendement

(Qx / Ha)

Totale En rapport
1998- 1999 811 480 38  377 78
1999- 2000 1 022 521 35 974 69,04
2000- 2001 1 518 563 56 137 99,71
2001- 2002 2 087 730 56 847 78
2002- 2003 2 598 793 90 375 114
2003- 2004 4 304 990 94 420 95,4
2004- 2005 5 352 1 349 132 280 98,1
2005- 2006 5 660 1 584 225 329 142,3
2006- 2007 5 605 1 992 177 877 89,3
2007- 2008 5 810 2 452 220 680 90

(D.S.A, 2009)

L’examen du tableau n° 03 met en évidence des rendements faibles par rapport aux rendements moyens nationaux, ceci la cause du non maitrise des facteurs de production et des besoins de cette culture.

Pour les zones principales de production de pommes dans la wilaya de Khenchela (Bouhmama, kais, checher, El-Hamma, Babar et Ain-Touila), la superficie totale en rapport pour la compagne (2007-2008) est de 856 Ha, cette dernière pour les mêmes zones est augmenter à 1 016 Ha pour la compagne d’étude (2008-2009) (D.S.A ,2009), alors que pour la production c’est l’inverse, elle diminue presque de la moitié, du 136 853 Qx pendant la compagne (2007-2008) à 74 745 Qx     pondant la compagne d’étude (2008-2009) pour les mêmes zones de production (D.S.A ,2009).

Cependant, l’extension de cette spéculation a permit l’installation de certains ravageurs spécifique diminuant ainsi les rendements et la qualité des fruits produits. En plus de ces problèmes plusieurs autres facteurs influencent négativement la production, nous citons en particulier, l’installation des cultures intercalaires, une pratique archaïque de la taille, l’utilisation d’un système d’irrigation traditionnel ne répondant pas aux besoins en eau très élevés de la culture dont les superficies ont beaucoup augmenté ces dernières années.

2 thoughts

2 thoughts

Add yours

  1. tarek said:

    Bonjour,
    quelles sont les principales variétés de pommiers cultivées en Algérie?? et sur quels types de p.greffes??

    Tarek

  2. tarek said:

    Je n’est toujours pas de réponse???

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.