Généralités sur les mycètes

Généralités sur les mycètes
Share this post with friends!

Les champignons représentent l’un des plus importants groupes d’organismes sur Terre et jouent un rôle clé dans un grand nombre d’écosystèmes (Mueller et Schmit, 2007).

Ce groupe d’organisme ubiquistes comprend environ 120000 espèces, présentant des structures et caractéristiques biologique extrêmement diversifiées (Senal et al., 1993 ; Kirket et al., 2001).

Les mycètes sont des eucaryotes hétérotrophe (dépourvus de chlorophylle) (Redecker, 2002) ; ils peuvent êtres uni- ou pluricellulaires, incluant des espèces macroscopiques (macromycètes) et d’autres microscopiques (micromycètes) d’aspect filamenteux ou lévuriforme (Tabuc, 2007) ; ils sont aérobies strictes et rarement anaérobies (Mathew, 1995 ; Tortora et al., 2003).

D’un point de vue morphologique, un mycète est constitué d’un thalle formant l’appareil végétatif (Hawksworth et al., 1994).

L’appareil végétatif se compose d’une structure de base appelé hyphe qui forme un réseau de filaments ramifiés : le mycélium (Mathew, 1995). Généralement, les hyphes sont divisés par des cloisons, ou Septa contenant un seule noyau, on les appels des hyphes segmentés ou septés.

Chez certaines classes de mycètes, les hyphes sont dépourvus des cloisons et ont l’aspect d’une longue cellule continues à noyaux multiples ; ils sont donc appelés cénocytes (Tortora et al., 2003).

La grande majorité des champignons se reproduisent de manière sexuée (parfaite) et asexuée (imparfaite ou végétative) (Senal et al., 1993).

La plupart des espèces sont, en effet capables de  former des spores, soit à l’intérieur de sporocystes, soit sur des ramifications différenciées du mycélium (Davet, 1996). Sur le plan classification, les mycètes sont divisés en deux grandes divisions : les Myxomycota et les Eumycota.

Les Myxomycota sont à leurs tours subdivisées en trois classes à savoir les Dictyosteliomycets, les Myxomycetes et les Plasmodiophoromycetes. On c’est qui concerne les Eumycota, ils regroupes les sous divisions : Mastigomycotina (Oomycetes, Chytridiomycetes), Zygomycotina, Ascomycotina,Basidiomycotina et Deuteromycotina (Hawksworth et al., 1994).

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.