Flore adventice du pois chiche

Flore adventice du pois chiche
Share this post with friends!

Importance des pertes engendrées                

          Les pertes de rendement du pois- chiche dues à la compétition des mauvaises herbes varient énormément  d’un à l’autre. Néanmoins, tous les chiffres reflètent le sérieux problème posé par les adventices pour cette culture (PALA et SOLH, 1990)

En Asie de l’Ouest, les pertes sont arrivées jusqu’à 98% (PALA et SOLH ,1990)

En URSS, les dégâts sont estimés à 41-42% (GERMAN et SEMIRNOV, 1966 in BHAN et KUKULA, 1987)

Principales espèces et période critique 

Dans la région méditerranéenne, 75 espèces importantes sont citées par la littérature (CALCAGNO et al , 1987., BRAH , 1988., LONDY , 1989 ; in SOLH et PALA , 1990). Dans la région d’Asie de l’Ouest et d’Afrique de nord, on rencontre souvent :Sinapis arvensis , Geranium tuberosum , Scandix sp, Carthamus syriacus , Polygonum sp , Euphorbia sp , Vicia sp , Convolvulus arvensis , Chenopodium album, Avena sterilis , Phalaris brachystachys , Bromus sp, (GIEGY,1969, ICARDA , 1979, SHEL et al ,1977 ,ELBRAHLI , 1988 in SOLH et PALA ,1990)

En Algérie, les espèces adventices de pois- chiche les plus fréquentes sont :

Sinapis arvensis , Avena sterilis, Phalaris paradoxa, Bromus sp, Calendula arvensis , Polygonum aviculare, Capella bursa pastoris, Silena sp, Chenopodium album, Anacyclus arvensis, Triticum sp, Torilis nodosa ,  Angali arvensis, Medicago sp, Amaranthus p, Raphanus raphanistrum L, Convolvulus arvensis, Lolium multiflorum  (IDGC ,1976., KERMICHE,1991 in DJEZZAR , 1993 et ITGC , 1995).

Pratiquement, ces espèces sont plus agressives au stade jeune de pois- chiche (CAUSSANEL, 1970 in HAMADACHE ,1990) et avant sa floraison (période critique selon PALA et SOLH ,1990). Des études menées en nord de la Syrie par (SAXENA et al ,1976 in PALA et SOLH ,1990), montrent que la période critique se situe entre 30à60 jours après la levée de pois- chiche.

Elle entre en compétition sévère avec la culture de pois- chiche surtout pour l’eau. Leur concurrence est donc plus importante en culture non irriguée (BHAN et KUKULA, 1987). Toutefois l’ampleur des dégâts variée selon la variété de pois- chiche et la nature et la densité des adventices.

Source:

MELAKHESSOU Zohra  2007.   Etude de la nuisibilité directe des adventices sur la culture de pois- chiche d’hiver (Cicer arietinum L) variété ILC 3279, cas de Sinapis arvensis L .

Téléchrager le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.