Fertilisation minérale du poivron

Culture du poivron Fertilisation minérale du poivron
Share this post with friends!

Le poivron  a  un  système  racinaire  sensible  à  l’asphyxie  ;  d’autre  part  il  craint  la sécheresse. Sa tolérance à la salinité est moyenne, sa sensibilité au manque de magnésium est forte. S’il préfère les sols à pH 6,5 – 7,0 il tolère des pH plus bas (5,5) ou plus élevé (8,5).

Les préparations de sol devront être profondes, la structure du sol grumeleuse, et le sol enrichis par une bonne fumure organique. Il est important de bien connaître le rythme d’absorption pour les différents éléments minéraux. (Saint Louis et al,. 2001)

 Le poivron se révèle comme une plante très exigeante en fumier, son excès et son manque provoquent des troubles physiologiques, et des perturbations dans le métabolisme protéique (Nicola, 1970).

  • Le poivron exige une grande quantité de fumures minérale et
  • L’épandage du sol se fait 15 à 30 jours avant transplantation.
  • Les besoins de poivron dépendent de son stade végétatif, on distingue 03 stades :

(Chaux Cl et Foury Cl, 1994)

Tableau n°1 : Les besoins de poivron dépendent de son végétatif.
Stade produit Quantité
 

5 jours avant transplantation

NPK 11 22 16 4,5kg/are
K2SO4 1,6g/are
 

Floraison

NPK 11 22 16 2,7kg/are
K2SO4 2kg/are.
Urée 0,4kg/are
Production La consommation en éléments minéraux est plus forte.

 Source:

HATTOU, Mohamed Amine 2016.

Effets de l’incorporation des huiles essentielles extraites du thym et de l’origan sur la productivité, les qualités nutritionnelles et physicochimiques du poivron.

Télécharger le document complet.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.