Etude des quelques caractéristiques morphologiques des ovins, race Hamra

La grande race dite Hamra Domestication du mouton Etude des quelques caractéristiques morphologiques des ovins, race Hamra
Share this post with friends!

Mémoire de fin d’études Présenté par GHANI ALI.

Pour l’obtention du diplôme de Master en AGRONOMIE.

Spécialité: Génétique et Reproduction Animal.

Thème : Etude des quelques caractéristiques morphologiques des ovins, race Hamra.

Université Abdelhamid Ibn Badis-Mostaganem .

Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie.

Thème réalisé au niveau de l’I.T.ELV de Saida.

Résumé

L’objectif de ce travail est de caractériser le plan phénotypique dont 9 caractères morphologiques quantitatifs ont été étudié sur 14 têtes ovines de la race Hamra à l’âge adulte.

Cette étude a montré des valeurs significatives des caractères quantitatifs pour les individus des deux sexes de l’échantillon étudiés.

Les résultats ont mis en évidence les variables corporelles mesurées, des différences liées au sexe. Les mesures corporelles étudiés et qui ont été les plus représentatives pour les mâles et pour les femelles sont : LO, LQ, TP, HC, HD, LDC, HG, TC.PV

Les résultats obtenus confirment le dimorphisme sexuel déjà connu chez les ovins, et confirment aussi les résultats déjà obtenus par autres chercheurs, et ils ont abouti à une certains ressemblance des caractères morphologiques de l’échantillon étudié avec d’autres races : Ouled Djellal, Rumbi et D’men.

Mots clés: Caractères morphologiques, HG, Ovins, PV, I.T.ELV.

Summary

This study was conducted Hamra race found in the experimental farm I.T.ELV of Ain el Hdjar in wilaya of saida(West of Algeria), in order to characterize phenotypically.

Nine quantitative morphological characters were applied to 14 heads of sheep Hamra race in adulthood. Showed significant values for quantitative traits both for individuals both sexes for the studied sample.

The results showed between measured plant variables, of gender differences. Tangible measures that were studied and the most representative for males and females are: LO, LQ, TP, HC, HD, LDC, HG, TC, and PV.

The results confirm the already known sexual dimorphism in sheep, and also confirm the results already obtained by other researchers.

The results also possible to compare the morphological characteristics of the sample studied with other Sheep breed: Ouled Djellal, Rumbi and D’men.

Key words: Morphologic characters, HG, Sheep, PV, I.T.ELV.

Introduction

L’élevage ovin occupe une place très importante dans le domaine de la production animale  en  Algérie  (Chellig,  1992).  Il  a  toujours  constitué  l’unique  revenu  du  tiers  de la population algérienne. Le mouton a toujours été et continue d’être la ressource préférentielle et principale des protéines animales.

En Algérie le cheptel ovin représente la plus grande ressource animale, son effectif est estimé à plus de 19 millions de têtes de l’effectif du cheptel national (MADR, 2006).

Concernant la répartition géographique, 60% environ de  l’effectif  ovin  national  se trouve dans la steppe, celle-ci connaît actuellement de nombreuses difficultés dues essentiellement à la dégradation souvent irréversible des ressources pastorales et à la sécheresse (ITEBO, 1995).

L’élevage ovin représente une source appréciable en protéines animales (viande  rouge  et lait) ainsi qu’un apport important de sous produits d’élevage, la part des ovins dans la production animal est de 25 à 30% et 10 à 15% dans la production agricole, fournissant donc 50% de la production nationale en viande  rouge (PASNB.2003). Plusieurs  travaux sur les ovins portant essentiellement sur  la  reproduction  et  sa  maitrise  ont  été  effectué en Algérie (Abbas et al.,2002, Dekhili, 2002 ; 2004 ; Dekhili  et Aggoun, 2007) cependant les travaux concernant la caractérisation  phénotypique  (Morphologie)  des  ovins sont rares. Nous  citerons  entre  autre ceux de  Madani (1987), Chellig (1992,1986) et ITLEV (2001).

Notre cheptel ovin se caractérise par une grande diversité de ses races qui sont remarquablement adaptées à leur milieu.

Ces ressources ne sont pas exploitées de façon appropriée et rationnelle. Les espèces avec toutes les races, les variétés et les populations qui les caractérisent sont en voie d’extinction. Les raisons de la disparition des standards phénotypiques peuvent se résumer en l’absence de l’intervention et le suivi de l’état. Les éleveurs sont livrés à eux-mêmes et par conséquent les élevages sont devenus  désorganisés,  les  reproductions  sont  non maîtrisées et les croisements se font d’une façon anarchique entre les différentes régions du pays.

Les réflexions d’améliorations doivent se porter sur une exploitation rationnelle du troupeau en plus de l’augmentation des effectifs, ainsi qu’une évaluation  des performances et leur amélioration génétique continue. Cette amélioration ne serait logique sans la connaissance préalable des caractéristiques morphologiques de nos races.

L’amélioration génétique a pour objectif d’obtenir des animaux plus performants selon des techniques susceptibles d’être utilisées de manière individuelle ou combinée: la sélection et le croisement. L’amélioration génétique rigoureuse exige une identification  des animaux et un enregistrement des performances. Dans ce sens certains auteurs à  travers le monde ont utilisé la méthode de caractérisation phénotypique dans un but de caractériser et est considérée comme la base de toute amélioration génétique des animaux domestiques. Nous citerons entre autres les travaux de (Traouré et al., 2006;)

Notre travail rentre dans le cadre de  l’amélioration génétique des animaux domestiques  ou plusieurs recherches et travaux ont été effectués dans ce sens (Brun, 1992; Minvielle, 1998) Pour étudier l’indentification  de  la  race  ovine,  nous  avons  opté  pour  la méthode de caractéristique morphologique compte tenu de sa faisabilité (facile à pratiquer).

Avec sa viande privilégiée et ses aptitudes alimentaires, la race El Hamra doit être préservée et gérée rationnellement et durablement, dans le but de maintenir la production de viande rouge et les équilibres écologiques fragiles.

La race El Hamra ou Béni Ighil est originaire des hautes plaines de l’ouest

(Saïda, Mécheria, Ain -Sefra et El-Aricha de la wilaya de Tlemcen). Également au niveau de tout le haut Atlas marocain chez la tribu des Béni -Iguil d’où elle tire son nom.

Les effectifs de celle-ci sont passés en l’espace de deux décennies de 2. 500. 000 têtes dans les années 80 à  55. 800 têtes en  2002 /  2003 (1,6), à  cette date,   la FAO a mentionnée 21 %. En 2005, la MADR  a  déclaré 3%  du  cheptel ovin est constitué par la race en question (M.A.D.R, 200 6). En 2006 ; la part de  la race El Hamra est de 8% du cheptel national, localisée au niveau de la partie Ouest de la steppe (race standardisée) (NEPAD, 2006). A partir de ces statistiques, les effectifs sont en déclin et un risque de disparition de cette race existe à terme, comme cela est le cas au Maroc (10,5).A cet effet La caractérisation et la localisation des ressources génétiques ovines de l’Algérie est nécessaire pour en permettre la gestion et préparer une amélioration, ce travail répond à cet objectif de préservation du patrimoine local, qui constitue l’une des priorités du CRSTRA.

Les objectifs recherchés dans cette étude consistent à connaître et caractériser morphologiquement la race ovine Hamra au niveau de la ferme expérimentale I.T.ELV de Saida.

Conclusion

Dans la présente étude nous avons abordé l’aspect phénotypique de la race Hamra, 14 tètes ovine Hamra (07 femelles et 07 mâles).Pour caractériser ces animaux, 09 mesures corporelles quantitatives ont été effectuées.

De cette étude il ressort que les individus de cette race ont un poids corporel varie de 54 à 73 Kg pour les mâles avec une moyenne de 65.7kg, et de 47 à 60kg pour les femelles avec une moyenne de 53kg. Ce sont donc des animaux de tailles moyennes par rapport aux autres races et on peut les classer comme des animaux eumétrique. Les femelles montrent une certaine homogénéité entre les individus, et une petite taille par rapport au mâles et ce qu’on appelle le dimorphisme sexuel.

Pour les autres mensurations corporelles, on trouve toujours la supériorité des males par rapport aux femelles.

A travers les tests de corrélation des nos échantillons on a pu exprimer que:

Le périmètre thoracique est le plus lié étroitement avec le poids vif. Il constitue ainsi le premier facteur dans l’estimation du poids pour l’ensemble des animaux.

Source:

GHANI, ALI 2016 , Etude des quelques caractéristiques morphologiques des ovins, race Hamra.

Télécharger le document comlpet PDF.

 

Cette étude sur les caractérisations morphologiques des individus de la race Hamra peut servir comme base pour d’autres études plus précises de caractérisations phénotypiques et génétique de la race ovine Hamra.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.