Effet de l’incorporation de l’algue du Tchad (Spiruline platensis) sur les performances de croissance et sur digestibilité apparente (MS et MO) du lapin local

Effet de l'incorporation de l'algue du Tchad (Spiruline platensis) sur les performances de croissance et sur digestibilité apparente (MS et MO) du lapin local
Share this post with friends!

Dans la plupart des pays de tiers-monde, la consommation des protéines animales est faible.

Les besoins protéiques sont très mal couverts par la production animale, qui a alors recours à l’importation importante de denrées d’origine animale. Vu la croissance démographique accélérée à l’échelle mondiale, la production de la viande rouge et blanche reste insuffisante.

L’élevage cunicole peut participer à résoudre ce problème, car il est connu que le lapin est une espèce très prolifique et capable de transformer divers produits végétaux en viande. Durant ces quatre dernières années, les prix des matières premières se sont envolés de façon spectaculaire. Cette situation a engendré une hausse de 25 à 45 % de l’aliment de lapin en France.

C’est à cet effet que les fabricants d’aliment n’ont d’autre choix que d’augmenter les coûts des aliments. L’originalité de ce travail réside dans l’incorporation de la Spiruline platensis dans le régime alimentaire du lapin. La production cette Algue des rivières douce, dans certains pays africains de l’Afrique subsaharienne (Tchad, Mali et Niger), est intéressante (200 tonnes/an d’après la F.A.O).

Elle constitue une biomasse non négligeable male valorisée dans ce domaine.

C’est dans cette optique que s’inscrit notre travail visant pour objectif:

– évaluation des performances de croissance (ingéré, gain du poids, indice de consommation et rendement en carcasse);

– détermination de la digestibilité apparente (dMS. et dMO);

– estimation du coût alimentaire.

Sommaire

Liste des abréviations
Liste des figures
Liste des tableaux
Introduction

Synthèse bibliographique

1 – facteurs de croissance

1.1 Les facteurs endogènes

1.2 Notion de croissance

1.3. Croissances fœtale

1.4 .croissance entre la naissance et le sevrage

1.5. Croissance au post-sevrage

1.6 Vitesse de croissance

1.7 Croissance relative

2. LES FACTEURS EXOGENES

2.1 Influence de la saison

2.2 Influence de l’aliment

2.3 Influence d’environnement

2.3.1 Température et chauffage

2.3.2 Hygrométrie

2.3.3. Ventilation

2.3.4. Eclairage

3. Alimentation

3.1 Digestion

3.2 Anatomie de l’appareil digestif

3.3.

4 La cæcotrophie et son intérêt nutritionnel

3.5 Le comportement alimentaire d’un lapin en croissance

4. Les besoins du lapin en croissance

4.1 Besoin en eau

4.2. Besoin en énergie

4.3. Besoin en matière azotée

4.4 Besoin en matière grasse

4.5. Besoin en cellulose

4.6. Besoins vitaminiques et en minéraux

5. Les matières premières utilisées

5.1. Algue bleue

5.1.1 Production mondiale

5.1.2 Valeur nutritive de la spiruline

6. la santé du lapin en croissance

6.1. Prophylaxie sanitaire (La Désinfection)

6.1.2 Définition

6.1.3. Les objectifs de la désinfection

6.1.4. Le Nettoyage

6.2. Stress

7. Prévention sur les principales affections et maladies du lapin

7.1. Maladies virales

7.2. Maladies bactériennes

Partie expérimentale

Chapitre I: matériels et méthodes

1. Objectifs

1.2 Animaux

1.3 Aliments

1.4 Bâtiment d’élevage

1.5 Cage de digestibilité

1.6. Mesure

1.6.1 Période d’adaptation

1.6.2 Période des mesures

1.6.3 Période de la mesure

1.6.4 Mesure de la digestibilité

1.7 Enregistrement

1.8 Expression des résultats

1.8.1 Digestibilité apparente

Chapitre II: Résultats et discussions

1. Aliments

2 .Paramètre des performances zootechniques

2.1. Consommation moyenne quotidienne

2.2. Le gain moyen quotidien

2.3. Indice de consommation

2.4. Rendement en carcasse

3. Digestibilité apparente

4. Le pH caecal, stomacal et la longueur du caecum

5. Etat sanitaire

6. estimation de couts alimentaire

Conclusion
Références bibliographiques
Annexe

Références bibliographiques

  •  AVREUX, 1993.un critère capital, l’indice de consommation. Cuniculture N° 114,20(6) ,281-283.
  •  BELHADI S., RABIA R., YACINI B., 2000. Variation des caractères à intérêt zootechnique : effet de la saison, de la taille de l’ordre de la portée et du sexe sur la croissance. 3e journée de la recherche sur les productions animales. Conduite et performance d’élevage. Tizi-Ouzou 277-283.
  •  BATTAGLINI et GRANDI, 1998.cité par PARIGI-BINI ,1988.
  •  BERBICHE M., 1985 valorisations des protéines de la féverole par le lapin en croissance, thèse de doctorat de l’institut national polytechnique de Toulouse. 195p.
  •  BERBICHE M., 1988. Engraissement des lapins hybrides (hyplus) : analyse des performances zootechniques. Rapport de synthèses de la réunion du groupe de recherche de l’IAMZ sur la génétique des lapins des populations locales de la méditerranée. Tunisie tiré a part.
  •  BERBICHE M., LEBAS F., 1984.supplémentation en méthionine d’un aliment à base de féverole : effet de croissance et les caractéristiques de la carcasse de lapins. 3rd world rabbit congres. Rome, Avril 1984 vol.1, 391-398.
  •  BERBICHE M., LEBAS F ., OUHAYOUN, 1995a. Valorisation de la féverole par le lapin en croissance : 1 effet des différentes supplémentation sur la digestibilité la croissance, le rendement à l’abattage et la qualité de la viande. World rabbit science ., 3(2) ,35-40.
  •  BERBICHE M., LEBAS F., OUHAYOUN ,1995b : valorisation de la féverole par le lapin : effet des différentes complémentations végétales sur la croissance, le rendement à l’abattage et la composition de la carcasse. World rabbit science Valencia .14-25.SEP1992.
  •  CAHOUR MC., 1988. Le lapin dans son milieu culturel et socio-économique (1er partie). Cuniculture, 81. 15(3), 126-131.
  •  CATAIA J., 1978. recherche sur la physiologie digestive chez le lapin par une étude expérimentale de la fonction pancréatique. Thèse de doctorat TOULOUSE, 284P.
  •  CHIERICATO G.M., RIONI M., 1992. Riecerche sulla digestibilita e sul valore nutritivo nel vietillone delle polpe « surpressate » insilate, delle buccette d’uva essicate e dele silomais. Zoot. Nutr. Anim.89-101.
  •  CHIMITELIN F., HACHE B., ROUILLERE H., 1990. Alimentation de pré- sevrage .intérêt pour les lapereaux. Répercussion sur les performances de production des femelles 5iéme journée de la recherche cunicol .12-13 Décembre 1990. Communication 60-109.
  •  COLIN M., LEBAS F., 1994. production et consommation de viande de lapin dans le monde : une tentative de synthèse 6eme journée de recherche cunicole .la Rochelle. 6-7 Déc. vol 2 .pp 449-458.
  •  COLIN M., LEBAS F., 1995. le lapin dans le monde. A.F.C. Lempdes (France).
  •  CONTIER J., VENZNTHET A., ROUVIER R., DOUZIER L., 1969. Allometrie chez le lapin (oryctolagus cuniculus) ; I principaux organes et tissus .Ann. Bio Anim, Bioch, Biophys – 1969, 9(1) 5-39.
  •  CONTIER J., VENZNTHET A., ROUVIER R., DOUZIER L., 1969. Allometrie chez le lapin (oryctolagus cuniculus) ; I principaux organes et tissus .Ann. Bio Anim, Bioch, Biophys – 1969, 9(1) 5-39.
  •  DEBLAS C., GARCIA J., KARBANO R., 1999. Rôle of fibre in rabbit diet: A review in Ann. ZOOTECH. 4851° 1999. 3-13.
  •  DUPERRAY J., 2008. L’éleveur de lapins. Magazine; N°110 fev 2008. Ed du boisbaudry SA cesson-SEVIGNE-France; 73 p.
  •  FALCAOE CUNHO., LEBAS F., 1986. Influence chez le lapin adulte de l’origine du taux de lignine alimentaire sur la digestibilité de la ration et de l’importance de la caecotrophie. 7iéme journée cunicol Paris 10-11 Décembre communication 8, 1-9.
  •  F.A.O., 1996. FAO stat – nutrition. Fournit des statistiques sur les produits des approvisionnements alimentaires. Bilans alimentaires. La population et le Codex alimentaire.
  •  FIELDING D., 1993. Le lapin, Ed Maisonneuve et Larose, 15 rue Victor – Cousin F 75005, Paris.
  •  FORTUN LAMOUTH., et GIDENNE., 2001. The effect of size of suckled litter on intake behavior, performances and health status of young and reproducing rabbits. Ann. Zootech.49, 517 ,529.
  •  GALLOUIN F., 1983. le comportement de caecotrophie chez le lapin II. Congre mondial de la cuniculture. Rome vol II
  •  GALOUINE F., OUHAYOUNE J., 1988. la viande de lapin. Cah Nutri Diet .23, 41- 45.
  •  GIDENNE T., 1987. Utilisation digestive des constituants pariétaux chez le lapin, Thèse de doctorat de l’INP de TOULOUSE , 3(2) ,63-67.
  •  BERCHICHE M et LEBAS F., LOUANACI G. et KADI SA. 1996. Feeding of local population rabbits effect of struw addition to low fiber pelleted diets, on digestibility, growth performance and slaughter yield. Porc 6th world rabbit congress, Toulouse, France, vol.1, 89-92.
  •  BLASCO A et GOMEZ E., 1993. A note on growth curves of rabbits lines selected on growth rate or litter size .Anil. prod. 1993 ,57 :332-334.
  •  BLASCO A., 1992. Croissance et viande des lapins.
  •  BLASCO A., 1992. Croissance et viande des lapins. Valencia .14-25.SEP1992.
  •  BUJARBAYAH KM., DASA, GHOSH S., RAJKHOWA AC., 1996. Rabbit farming for meat, fut skin and wool production in North Eastern hill region of India .51p.
  •  CAHOUR MC., 1988. Le lapin dans son milieu culturel et socio-économique (1er partie). Cuniculture, 81. 15(3), 126-131.
  •  CATAIA J., 1978. recherche sur la physiologie digestive chez le lapin par une étude expérimentale de la fonction pancréatique. Thèse de doctorat TOULOUSE, 284P.
  •  CHIERICATO G.M., RIONI M., 1992. Riecerche sulla digestibilita e sul valore nutritivo nel vietillone delle polpe « surpressate » insilate, delle buccette d’uva essicate e dele silomais. Zoot. Nutr. Anim.89-101.
  •  CHIMITELIN F., HACHE B., ROUILLERE H., 1990. Alimentation de pré- sevrage .intérêt pour les lapereaux. Répercussion sur les performances de production des femelles 5iéme journée de la recherche cunicol .12-13 Décembre 1990. Communication 60-109.
  •  COLIN M., LEBAS F., 1994. production et consommation de viande de lapin dans le monde : une tentative de synthèse 6eme journée de recherche cunicole .la Rochelle. 6-7 Déc. vol 2 .pp 449-458.
  •  COLIN M., LEBAS F., 1995. le lapin dans le monde. A.F.C. Lempdes (France).
  •  CONTIER J., VENZNTHET A., ROUVIER R., DOUZIER L., 1969. Allometrie chez le lapin (oryctolagus cuniculus) ; I principaux organes et tissus .Ann. Bio Anim, Bioch, Biophys – 1969, 9(1) 5-39.
  •  DEBLAS C., GARCIA J., KARBANO R., 1999. Rôle of fibre in rabbit diet: A review in Ann. ZOOTECH. 4851° 1999. 3-13.
  •  DUPERRAY J., 2008. L’éleveur de lapins. Magazine; N°110 fev 2008. Ed du boisbaudry SA cesson-SEVIGNE-France; 73 p.
  •  EBERTHART., 1980. the influence of environmental temperatures on meat rabbits of different breeds. In. Proceedings of the II° world rabbit congress, Barcelona, April 1980, Vol . 1,399,409.
  •  FALCAOE CUNHO., LEBAS F., 1986. Influence chez le lapin adulte de l’origine du taux de lignine alimentaire sur la digestibilité de la ration et de l’importance de la caecotrophie. 7iéme journée cunicol Paris 10-11 Décembre communication 8, 1-9.
  •  F.A.O., 1996. FAO stat – nutrition. Fournit des statistiques sur les produits des approvisionnements alimentaires. Bilans alimentaires. La population et le Codex alimentaire.
  •  FIELDING D., 1993. Le lapin, Ed Maisonneuve et Larose, 15 rue Victor – Cousin F 75005, Paris.
  •  FORTUN LAMOTH., et GIDENNE., 2001. The effect of size of suckled litter on intake behavior, performances and health status of young and reproducing rabbits. Ann. Zootech.49, 517 ,529.
  •  GALLOUIN F., 1983. le comportement de caecotrophie chez le lapin II. Congre mondial de la cuniculture. Rome vol II.
  •  GALOUINE F., OUHAYOUNE J., 1988. la viande de lapin. Cah Nutri Diet .23, 41- 45.
  •  GIDENNE T., 1987. Utilisation digestive des constituants pariétaux chez le lapin, Thèse de doctorat de l’INP de TOULOUSE
  •  GIDENNE T., 1994. Estimation de la production d’acides gras volatils et de leur rapport énergétique chez le lapin : effet de la teneur en fibre du régime. 6iéme journée de recherche cunicol, rochelle, 6-7 Décembre.vol 2, 301-308.
  •  GIDENNE T., 1996. communication invitée physiologie de l’ensemble caeco-colon du lapin. Facteur de variation nutritionnelle et ontogénique. 6th world rabbit congress. Budapest HUNGRY October 10-14, 1988, 3, pp 154-161.
  •  GIDDENNE F., PONCET., 1985. Digestion chez le lapin en croissance d’une ration à un taux élevé de constituant pariétaux, étude méthodologique pour calcule la digestibilité apparente par segment digestif. Ann zootechnie, 34 (4), pp 429-446.
  •  GIDENNE T., LEBAS F., 1987. Estimation quantitative de la caecotrophie chez le lapin en croissance : variation en fonction de l’âge.
  •  GIDENNE T., JEHL., 1994. Effet sur la croissance et digestion du lapereau de la substitution d’amidon par les fibres premiers résultats. 6éme journée de la recherche cunicole, la Rochelle 1994 vols 2, pp 301 – 308.
  •  GREPPERT T., LACZA S., HULLAR J., 1988. Utilization of agricultural by products in the nutrition of rabbit .4th WRSA congress, Budapest .October 10-14-3, 163-171.
  •  GREPPI G.F., RUFFINI CASTOVILLI C., CORTI M., SERRANTONI M.,1988. Effet of different dielary protein content in N ZW rabbit on balance and carcass composition. 4th W.R.S.A. congress Budapest Hungry, October 10-14, 1988, 3: pp 8- 95.
  •  HARRIS DJ., CHEEKE P.R. et PATTON N.M., 1983. Feed preference and growth performance of rabbits fed pelleted versus unpelleted diets. J. App. Rabbit Res.6, 15 , 17.
  •  HENAFF R. et JOUVE R., 1988. Mémento de l’éleveur du lapin.
  • HOOVER W.H., HIETMANN R.N., 1978. effects of dietary fiber levels on weight gain caecal volume and volatile fatty acid production in rabbits. J, Nutr, 102,375-380.
  • INRA., 1979. Croissance et composition corporelle du lapin. Influence du taux protéique de la ration. INR. Ed Document interne. 50p.
  •  JAIM CAMPS., 1983. Qualités nutritives de la viande .Cuniculture, 54, 10(6), 272 – 275.
  •  JOUVE D., OUHAYOUN J., MAITRE I., LOTOUR., COULMIN JP., 1986. caractéristiques de croissance et qualité bouchère d’une souche de lapins .4éme journée de la recherche cunicole, 10 – 11 Décembre 1986, Paris .comm N 22.
  •  LAFFOLAY B., 1985. Croissance journalière du lapin. Cuniculture N 66. 12 (6), 331 – 212.
  •  LILGE., 1975. cité par LEBAS F 1975.
  •  LEBAS F., 1975. l’aliment composé complet assure des performances élevéesRevus : l’élevage, une production d’avenir le lapin- N°24 Hors série.
  •  LEBAS F., 1975. influence de la teneur en énergie de l’aliment sur les performances de croissance. ITAVI. Éditeur PARIS.
  •  LEBAS F., 1979. Nutrition et alimentation du lapin, alimentation pratique.
  • LEBAS F., 1981. Alimentation des lapins producteurs de viande en élevage rationnel intensif. INRA.
  •  LEBAS F., 1983. Cité par Ouhayoun et al 1987.
  •  LEBAS F., 1984. Alimentation des lapins reproductrices quelques données récentes,
  •  LEBAS F., 1989. Besoins nutritionnelle des lapins. Revus bibliographique cuniscience, 5(2), pp 1-28.
  •  LEBAS F., 1989. Besoins nutritionnels du lapin : Revue bibliographique et perspective. Cuni – sciences, Vol 5 Fasc. 2, 1 – 28.
  •  LEBAS F., 1990. Stratégies alimentaire en élevage cunicole 5éme journées de la recherche cunicole 12-13 Décembre 1990. PARIS. Communication N° 46.
  •  LEBAS F., 1991. Alimentation pratique des lapins en engraissement. Cuniculture, n°
  •  LEBAS F., 1992. Communication lors de la journée d’étude du système de production de viande de lapin. Valencia (Espagne). Cuniculture 30.
  • LEBAS F., 2000. Physiologie générale du lapin. Septembre 2000.
  •  LEBAS F., LAPALACE JP., 1974.sur l’excrétion fécale chez le lapin .Ann. Zootech. 23, pp 577 – 581.
  • LEBAS F., LAPALACE JP., DROUMENQ P., 1982. Effet de la teneur en énergie de l’aliment chez le lapin. Variation en fonction de l’âge des animaux et de la séquence des régimes alimentaires. Ann Zootech. 31(3), pp 233-256.
  •  LEBAS F., COUDERT P., ROUVIER R., RECHAMBEAU, 1984. le lapin : élevage et pathologie. Collection F.A.O : production et santé animale. Ed Rome, 298 P. revue de l’agriculture, N05, 40 1085-1203.
  •  LEBAS F., OUHAYOUN J., 1987. Effects of hempseed oil cake. Introduction in rabbit feeding on growth and carcass quality. 4th W.R.S.A congress, Budapest, October 10-14. 3, pp 254 – 260.
  •  LEBAS F., OUHAYOUN J., 1987. indice du niveau protéique de l’aliment du milieu d’élevage et de la saison sur la croissance et les bouchères du lapin .Ann.Zootech . 36(4), 421 -423.
  •  LEBAS F., HANAFF, MARIONNET D., 1991. la production du lapin A.F.C et technique. Documentation lavoision éditeur (3éme édition) 206 P.
  •  LEBAS F., COUDERT P., DE ROCHAMBEAU H. et THEBAULT R.G., 1996. Elevage et pathologie, FAO, Rome, 107 – 137, 141 – 159, 167 – 171.
  •  LEBAS F., HENAFF R. et MARIONNE D., 1991. La production du lapin, 3ème édition, Lavoisier Tec et Doc, Paris 17 – 47, 63 – 69, 125 – 133, 173 – 180.
  •  LEONARD B.1999. La spiruline : source prometteuse de l’alimentation humaine et animale. Revue agricole vol 53 pp 25-27.
  •  LOUNAOUCI J., 2001. Alimentation du lapin de chair dans les conditions de productions algériennes. Mémoire de Magister en sciences agronomiques. PA Université de Blida 129p.
  •  MARTENS L., GROOT C., 1987. Alimentation : quelque caractéristique spécifique de l’alimentation des lapins. Revue de l’agriculture N°5, vol 40, pp 1185 – 1202.
  •  MAERTENS L., 1994. Intérêt du croisement. Sélection, reproduction et technique d’élevage du lapin de chair. ITAVI. INRA ; p6.
  •  MAERTENS L., 1996.nutrition du lapin : connaissances actuelles et acquisition récentes. Cuniculture, 127, 23(1), 33 – 35.
  •  MAERTENS L., VILLAMIDE. 1998. Feeding system for intensive production. In : De Blas .C and Wiseman. J. (ed) the nutrition of the rabbit. CABI publiching, Wallingford, UK. Chapter 14, pp 255, 271.
  •  MINISTRE DE L’AGRICULTURE. Les sous produits agro-alimentaires dans l’alimentation des ruminants.
  •  M.J .FRAGA, P pèrez de AYALA, R Carabano and J C de Blas (1991): EFFECT OF TYPE OF FIBER ON THE RATE OF POASSAGE AND ON THE CONTRIBUTION OF SOFT FECES TO NUTRIENT INTAKE OF FINOSHING RABBITS .J Anim Sci. 69: 1566-1574p.
  •  OUHAYOUN J., 1978. Etude comparative des lapins de races différents par leur poids adulte. Thèse de doctorat 3iéme cycle. Montpellier. 104 p.
  •  OUHAYOUN J., 1983 La croissance et le développement du lapin. 5ème journée de la recherche. Cunicole, Paris, 12 à 13 décembre. Tome I, communication n° 24.
  •  OUHAYOUN J., 1986. La viande de lapin composition de la fraction comestible de la carcasse et des morceaux de découpe.cuni-sciences, vol5, 1-6
  •  OUHAYOUN J., 1990. Abattage et qualité de la viande du lapin, 5ème journée de la recherche. Cunicole, Paris, 12 à 13 décembre. Tome II, communication n° 40.
  •  OUHAYOUN J., DEMAS D., POUJARDIEU B., 1989. Qualité de la viande de lapin. Effet des conditions de références et de conservation des carcasses sur le PH musculaire et les pertes de poids .V.P.C 10, 87-89.
  •  PARIGI-BINI R., XICCATO G., 1986. Utilzzaaione dell’energiae protenia digestible nelconiglio in accrescimento. Conglicoltura, 23(4), 54-56.
  •  PEREZ J.M., MARTENZ L., VILAMIDE M.J., et DEBLAS C., 1995. Table de composition et de valeur nutritive des aliments destinés aux lapins : conclusion d’un groupe de travail européen, 7ème j. Rech. Cunicoles, Lyon 13 à 14 mai 1995. 141 – 146, ITAVI Ed, Paris
  •  PERIQUET J. C., 1998. Le lapin. Race, élevage et utilisation, reproduction, hygiène et santé. Cahier de l’élevage, Rustical édition.
  •  PRUD’HON M., VINHENT A. et CANTIER J., 1970. Croissance, qualité bouchère et coût de production du lapin de chair. BTI, 248, 203 – 221.
  •  PRUD’HON., COLIN et LEBAS F., 1977. Effet de l’addition de méthionine au régimes sur les caractéristiques du comportement alimentaire du lapin en croissance. Ann. Zootech, 26, 421, 428.
  •  RAFFAEL GAURRO O., RAMON I., RIBA J., 1992. le secteur cunicole espagnole. Option mediterr. Série séminaire n° 17, 9-13.
  •  ROUGEOT R., 1981. Origine et histoire du lapin. Ethnozootechnie N 27, 1-9.
  •  ROUVIER R., 1980. Les lapins dans les pays de la méditerranée et objectif des groupes de recherche comparative en réseau de l’institut agronomique de Saragosse. Option méditerranéen. Série A, séminaire méditerranéen, (A-8), 13 – 15.
  •  ROUVIER R., 1990. Introduction. Options méditer. Série séminaire .N 8, 7-8.
  •  ROIRON A., OUHAYOUN J. et DELMAS D., 1992. Effet du poids et de l’âge à l’abattage sur la carcasse et la viande du lapin. Cuniculture N°105, 19 (3), 143 à 146.
  •  SALSE A., 1983. particularité digestive du lapin. Conséquences sur nutrition. Cunisciences, 1, pp 28-45.
  •  SCHLOLANT W., 1983. Alimentation du lapin. Département de nutrition animale. Roche. Basel. Ed , savoir d’information , pp 15-37.
  •  XICCATO G., VERGA M., TROCINO A., FERRANT V., QEUAQUE PI., 1999. influence de l’effectif et le densité par cage sur les performances productives. La qualité bouchère et le comportement chez le lapin. In : Pérez, pp 59-62.

Télécharge

telecharger

ici

ou

telecharger

 

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.