Définition des argiles

Définition des argiles
Share this post with friends!

L’étymologie de mot « ARGILE » dérive selon les Grec du mot ARGOS qui signifie matière blanche. En terme minéralogique, ce sont des silicates d’aluminium plus ou moins hydratés, microcristallins, qui définissent une classe de minéraux dotés d’un diamètre inférieure à 2 μm susceptibles de donner une pâte en présence d’eau (Caillère et al., 1982a).

En tant que matière première brute, l’argile est donc un mélange de minéraux argileux et d’impuretés cristallines sous forme de débris rocheux de composition infiniment diverse.

L’intérêt accordé ces dernières années à l’étude des argiles par de nombreux laboratoires dans le monde se justifie par leur abondance dans la nature, l’importance des surfaces spécifiques qu’elles développent, la présence des charges électriques sur cette surface et surtout l’échangéabilité des cations interfoliaires. Ces derniers, appelés aussi cations compensateurs, sont les principaux éléments responsables de l’hydratation, du gonflement, de la plasticité et ils confèrent à ces argiles des propriétés hydrophiles (Bouras, 2003).

Source:

Mlle BOUKHATEM SABRINA 2018,

Etude de l’élimination d’un pesticide en solution aqueuse par une argile organophile

Université Abdelhamid Ben Badis-Mostaganem

Télécharger le document complet.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.