Cylindrosporium sp

Cylindrosporium sp
Share this post with friends!

1. Généralités

Le genre Cylindrosporium est peut étudier et les espèces appartenant à ce groupe de champignon sont peu connues (moins d’une dixiène d’espèces selon la littérature).

Les premières études portant sur ce genre date de 1851 par Preuss qui a essayé de caractérisé Cylindrosporium crassipes isolée à partir de Colza. Par la suite, plusieurs auteurs ont aussi essayé de caractérisé quelques espèces de ce genres en se basant sur les travaux de Preuss (1851).

Le Cylindrosporium sp est un champignon qui provoque la Cylindrosporiose chez les plantes de lentilles. Les premiers symptômes (Figure 1) de cette maladie, apparaissent sur les feuilles sous forme de plages décolorées avec des points blancs et les tiges présentes des taches beiges allongées (Anonyme 5, 2014).

Tardivement, les taches deviennent jaunes verdâtre avec des fructifications noirs minuscules sur les feuilles (Anahosu, 1968).

Figure 1 : Symptôme de la Cylindrosporiose sur tige de lentille (A) et agent pathogène responsable de maladie (B).
Figure 1 : Symptôme de la Cylindrosporiose sur tige de lentille (A) et agent pathogène responsable de maladie (B).

Le Cylindrosporium sp est un champignon phytopathogène, qui se conserve dans le sol grâce à ses spores (Zeitouni et Long, 1976). Sur milieu de culture, Cylindrosporium sp forme des colonies brun clair (parfois blanchâtre) un revers crème (Nag Raj et Kendrick, 1971).

D’un point de vue morphologique (Figure 2), Cylindrosporium sp est caractérisé par la présence de macroconidies cylindriques et cloisonnées.

Les conidiophores sont court (Anahosu, 1968), bondés, peut cloisonnées et solitaires (Nag Raj et Kendrick, 1971).

Figure 2 : Caractères morphologiques de Cylindrosporium sp : A et B : symptômes sur feuilles, C : pénétration du pathogènes dans le tissus de plante et D : macroconidies.
Figure 2 : Caractères morphologiques de Cylindrosporium sp : A et B : symptômes sur feuilles, C : pénétration du pathogènes dans le tissus de plante et D : macroconidies.

2. Taxonomie

Les différentes données morphologiques et moléculaires, classifie Cylindrosporium sp comme suit :
Règne : Fungi ;
Division : Ascomycota ;
Famille : Dermateaceae ;
Classe : Leotiomycetes ;
Sous classe : Leotiomycetidae ;
Ordre : Helotiales ; et,
Genre : Cylindrosporium.

3. Cycle infectieux

Après une période d’hivernation dans les débris de récolte, les spores de Cylindrosporium sp pénètrent dans les feuilles des jeunes plantes par le biais des ouvertures naturelles (stomates par exemple), ou par les blessures et se développent à l’intérieur des tissus foliaires. Ce développement, donnera naissance aux premiers symptômes de la maladie (Figure 3).

Par la suite, le mycélium continue se développé jusqu’à atteindre la tige puis la déformation total de plante.

Figure 3 : Cycle infectieux de Cylindrosporium sp.
Figure 3 : Cycle infectieux de Cylindrosporium sp.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.