conformation du mouton

L'origine du mouton en Algérie
Share this post with friends!

Le mouton domestique a un corps cylindrique porté par des membres grêles et prolongés en avant par un cou bien dessiné (Dudouet, 1997). La taille des moutons est très variable.

Certaines races sont hautes sur pattes, allongées et étriquées, d’autres sont à pattes courtes, trapues et tout en large (Bressou, 1978; Degois, 1985). La tête a un profil busqué qui est le profil ovin par excellence, malgré qu’il n’y ait pas que le mouton qui ait la tête busquée, mais c’est un terme ancien qui se rapporte aux vieilles races Françaises, qui ont un chanfrein qui va du front aux nasaux, le plus souvent arqué d’une courbure convexe avec un front souvent plat. Chez certaines races, les deux sexes portent des cornes, plus développées chez le mâle (Toussain, 2002). Cependant, les variations dans cette espèce sont nombreuses. On trouve ainsi des variations de format, de profil, dans les proportions et dans l’extension de la laine (Cheik et Hamdani, 2007).

Variations de format (hétérométrie)

Par format on entend la taille, ou le poids de l’animal. On distingue 3 types de format qui permettent de classer les animaux en Eumétrique, Ellipométrique, et Hypermétrique. Le tableau n°9 présente les différentes classes en fonction du format.

Tableau 9: Les différentes classes hétérométriques (Cheik et Hamdani, 2007)

Tableau 9: Les différentes classes hétérométriques (Cheik et Hamdani, 2007)
Tableau 9: Les différentes classes hétérométriques (Cheik et Hamdani, 2007)

Variations de profil

La silhouette est le dessin qui indique par un simple trait le contour du mouton. En général, il y a une bonne corrélation entre le profil céphalique et les contours d’ensemble. On distingue 3 types de profil : rectiligne, concavéligne et convexiligne. (Laoun, 2007, Cheik et Hamdani, 2007).

a.  Type rectiligne

Chez un animal de ce type, toutes les lignes de la silhouette ont la même forme. Le profil du front et de chanfrein dessine une ligne droite, un cou rectiligne, un dos droit avec des pattes verticales et une croupe droite ou légèrement inclinée, exemple: la race Ile de France, Mérinos d’Arles (Laoun, 2007; Cheik et Hamdani, 2007).

b.  Type convexiligne

Le chanfrein est busqué, le front est convexe, les orbites sont effacées et les oreilles sont longues et pendantes. Toutes les lignes du mouton sont convexes. Le cou est alors en forme de cygne, le dos est vouté ou en « dos de carpe » et les membres sont arqués avec une croupe qui présente une saillie de l’épine dorsale et qui s’abaisse nettement de chaque coté (Laoun, 2007). Ce type est rencontré chez les races : Limousine et Noire de Velay (Cheik et Hamdani 2007).

c.  Type concavéligne

Ce type présente un profil céphalique concave au chanfrein retroussé, des oreilles qui tendent à se dresser, des yeux globuleux et des orbites saillantes. L’encolure est renversée, le dos est ensellé, la croupe s’incline rapidement en arrière et les membres présentent des genoux creux et des pieds en dehors. Le type sub-concave peut être trouvé chez le Southdown (Cheik et Hamdani, 2007; Laoun, 2007).

Variations dans les proportions

Il s’agit d’apprécier les dimensions de l’animal en hauteur, largeur et longueur. On distingue 3 types : le médioligne, bréviligne et le longiligne (Cheik et Hamdani, 2007).

a.                  Type médioligne :

Les races de cette classe sont des intermédiaires entre les deux types extrêmes (Laoun, 2007). C’est un type moyen. L’animal est équilibré, les éléments de longueur de largeur et de hauteur donnent une forme harmonique. Ce type se rencontre chez de nombreuses races rustiques dont les aptitudes sont mixtes mais qui par sélection peuvent se spécialiser dans une production donnée. Exemple : race Rouge de l’Ouest, Mérinos de Rambouillet (Cheik et Hamdani, 2007).

b.  Type brévéligne

Ces races sont développées en largeur avec un front large, une face courte ; la tête paraît enfoncée dans la poitrine à cause de la réduction du cou, la poitrine est carrée, les membres courts, ce qui fait dire que l’animal est près de terre (ou bas sur pattes). Ces moutons sont peu disposés à la marche ; ils ont par contre de grandes aptitudes à devenir gras et à faire de la viande, exemple race Charollais (Laoun, 2007).

c.  Type longiligne

Les races de ce type ont des lignes longues, plus développées en longueur qu’en largeur, hauts et longs. La tête est longue et fine avec un front étroit et un chanfrein long, le cou est allongé, la poitrine est haute mais resserrée, le garrot est dit « pincé », les cotes sont plates, le bassin est long et étroit, les membres sont longs et fins, exemple: la race Romanov.

C’est le type de race apte aux longs parcours et à la bonne aptitude laitière exemple : race Lacaune (Cheik et Hamdani, 2007; Laoun, 2007).

 Variation dans l’extension de la laine.

Selon Cheik et Hamdani, (2007), l’étendue de la surface du corps couverte par la laine varie en fonction du niveau de sélection des races sur leurs aptitudes lainières. Selon l’extension de la laine sur le corps, on distingue les variétés suivantes :

a.  Toison très envahissante.

Le corps des animaux à toison très envahissante est entièrement couvert de laine. Le front, le chanfrein et les joues sont garnis de laine. Les membres garnis de laine jusqu’au niveau des onglons (Fig. 11).

Figure n°12: Toison très envahissante chez le Mérinos de Rambouillet (Encarta, 2009).
Figure n°12: Toison très envahissante chez le Mérinos de Rambouillet (Encarta, 2009).

b.  Toison envahissante

Le corps des animaux à toison envahissante présente un corps entièrement couvert de laine avec tête couverte sur le front et les joues. Les extrémités des membres sont lainées (Fig. 12).

Figure n°13 : Toison envahissante chez le Mérinos d’Arles (Encarta, 2009).
Figure n°13 : Toison envahissante chez le Mérinos d’Arles (Encarta, 2009).

c.  Toison semi envahissante

On peut distinguer deux types :

  • Avec toupet de laine :

Le cou et le corps sont entièrement couverts de laine. La tête est dégarnie de laine, sauf le toupet au niveau de la nuque et du front. Les extrémités des membres sont sans laine (Fig.13).

Figure n°14 : Toison semi envahissante chez la race Ile de France (Encarta, 2009).
Figure n°14 : Toison semi envahissante chez la race Ile de France (Encarta, 2009).
  • Avec tête découverte :

Le cou et le corps sont entièrement couverts de laine. La tête et les extrémités des membres sont dégarnies de laine (Fig.14).

Figure 15 : Toison semi envahissante chez la race Charmois (Encarta, 2009).
Figure 15 : Toison semi envahissante chez la race Charmois (Encarta, 2009).

d.  Toison non envahissante

La tête, le bord inférieur du cou, le ventre et les membres sont dégarnis de laine. Ce type d’extension peut être exagéré chez certaines races, on parle de toison en « carapace » (Fig.14)

Source:

GHANI, ALI 2016 , Etude des quelques caractéristiques morphologiques des ovins, race Hamra.

Télécharger le document comlpet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.