Conditions de développement des mycètes

Conditions de développement des mycètes
Share this post with friends!

Les mycètes sont capables de vivre dans un environnement rude (Tortora et al., 2003) et ceci grâce à leurs grande capacité de résistance à la chaleur et à des pressions osmotiques élevées ; due à la présence d’une paroi cellulaire rigide (formé de chitine et cellulose). En effet, les mycètes se développent à des valeurs de pH légèrement acide comprises entre 3 et 7 et à des températures optimale variantes entre 20 et 30°C (Botton et al., 1990 ; Guiraud, 1998 ; Tortora et al., 2003).

Globalement, les mycètes sont peu exigeants sur les conditions environnementales du substrat (Tabuc, 2007). Ces micro-organismes assimilent les sucres facilement métabolisables comme le glucose, le maltose, le saccharose et les polymères tels que l’amidon (Nicklin et al., 1999), et ceci comme source de carbone. Par ailleurs, les mycètes utilisent l’azote minéral (azote ammoniacal et azote nitrique) ou l’azote organique (sous forme de peptone souvent) (Davet and Rouxel, 1997).

De plus, les mycètes ont besoin pour leurs croissances, de plusieurs sels minéraux tels que : KH2PO4, MgSO4.7H2O et CaCl2 (Larpent-Gourgaud and Sanglier, 1992).

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.