Production végétale - cours

Le complexe N. tazetta L

Le complexe N. tazetta L

1. Présentation du complexe N. tazetta L.

Narcissus tazetta appartient à la section Tazettae (sous genre Hermione) et constitue une des espèces les plus répandues du genre. En effet, elle pousse dans la majorité des pays de la Méditerranée à différentes altitudes, du niveau de la mer jusqu’à 1500 m, allant de la partie atlantique de la péninsule ibérique jusqu’au Moyen-Orient (Fernandes, 1951).

C’est une espèce très polymorphe (Fig. 1), en effet, on y distingue 7 sous espèces et 3 variétés en Afrique du Nord (Maire, 1952) et 3 sous espèces (ssp. Pachybolbus (Dur.) Baker, ssp. Italicus (Ker-Gawl.) Baker et ssp. Bertolonii (Parl.) Baker), distribué dans tout le Tell en Algérie selon Quézel et Santa (1962) ou elle est très appréciée par la population et est d’ailleurs abondemment récoltée et vendue sur les marchés.

2. Caractères morphologiques du complexe N. tazetta L.

Selon Maire (1959), N. tazetta est une plante herbacée verte ou plus ou moins glauque, glabre et synanthiée, a bulbe ovoïde ou subglobuleux (2,5 à 7 cm de diamètre) vêtu de tuniques membraneuses brunes, portant une tige florifère plus ou moins comprimée, striée, lisse et entourée à la base, ainsi que les feuilles de 2 à 3 gaines. Les feuilles sont au nombre de 3 à 6, planes, linéaires, plus ou moins obtuses, plus ou moins canaliculées sur la face interne, carénées sur la face externe, lisses, multinerviées, atteignant 80 cm.

L’inflorescence compte de 3 à 20 fleurs obliques, horizontales ou même plus ou moins nutantes portées par des pédoncules grêles, lisses, inégaux, pouvant atteindre 6 cm ; avec une spathe membraneuse, plurinerviée, brièvement tubuleuse à la base, largement lancéolée et dressée, atteignant 6 cm longueur, blanchâtre ou brunâtre. Le périanthe est ordinairement très odorant, blanc ou jaune, ou bicolore et le tube est cylindrique, souvent verdâtre, pouvant atteindre 2 cm de longueur; les divisions sont étalées en étoile, inférieur ou égales au tube, ovales ou obovales, multinerviées, les externes plus larges que les internes, toutes ordinairement plus ou moins apiculées avec une paracorolle cupuliforme, courte (4 à 5 mm). La fleur compte 6 étamines, inégales, à filets très courts, filiformes, les 3 inférieures sont incluses dans le tube et les 3 supérieures insérées sur la gorge de celuici ; les anthères sont de couleur jaune; le style plus ou moins long (fleurs souvent hétérostylées) porte un stigmate peu renflé, brièvement trilobé. Graines noires, irrégulièrement ovées ou obovées, anguleuses, un peu luisantes, à tégument irrégulièrement plissé.

Le complexe N. tazetta L
Figure 1 : Photographies représentant le polymorphisme de la fleur chez le complexe N. tazetta L. en Algérie. (Boukhenane, 2013)

A : population 4 (Djebel Ancel, Guelma) ; B : population 2 (Mila) ; C : population 3 (Amamcha, Sétif) ; D : population 1 (Djebel Ouahch, Constantine) ; E : population 8 (Djebel Ouahch, Constantine)

3. Polymorphisme caryologique du complexe N. tazetta L.

En plus de son polymorphisme morphologique, N. tazetta est caractérisée par un polymorphisme caryologique considérable. En effet, cette espèce présente des formes spontanées ou horticoles pouvant être, diploïdes, triploïdes ou encore aneuploïdes.

Plusieurs nombres chromosomiques ont été rapportés pour cette espèce , 2n=14 (Sharma & Sharma, 1961), 2n=20 (Nagao, 1929 ; Maugini, 1953 ; Weitz & Feinbrun, 1972 ; Hong, 1982 ; Brandham & Kirton, 1987 ; De dominicis et al., 2002 ; Aquaro et al., 2008 ; Jinghua et al., 2008), 2n=21 (Nagao, 1933 ; Fernandes, 1934) , 2n=22 (Nagao, 1929 ; Fernandes, 1934 ; Maugini, 1952, 1953 ; Brandham & Kirton, 1987 et De dominicis et al., 2002), 2n=24 et 2n=28 (Sharma & Sharma, 1961), 2n=30 (Nagao, 1933, Fernandes, 1934, Sharma & Sharma, 1961 ; Weitz & Feinbrun, 1972 et Karihaloo, 1987), 2n=31 (Nagao, 1933) et 2n=32 (Nagao, 1929 et Sharma & Sharma, 1961) .

source: Boukhenane meriem (2016). Etude de l’organisation du génome du complexe d’espèces Narcissus tazetta L. s.l. d’Algérie.Thèse doctorat 3ème cycle. Université des frères Mentouri constantine.

Previous post
Le genre Narcissus L
Next post
Etude des propriétés biochimiques des polyphénols et tannins issus de Rosmarinus officinalis et Vicia faba L.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.