CHARRUE A DISQUES

CHARRUE A DISQUES
Share this post with friends!

Définition et principe de fonctionnement :

La charrue à disques selon  DETRAUX et OESTGES (1979) est un instrument de labour qui a pour fonction de couper la terre sur une largeur de 30cm et une profondeur de 20 à 30 cm pour enfouir les débris végétaux  (figure n° 17).

Le fonctionnement de la charrue est lié directement au disque qui est caractérisé par :

  • Un diamètre de 650 à 800 mm
  • Un rayon de courbure
  • L’épaisseur
  • Concavité de la flèche qui est la distance entre le sommet du disque et le plan de bordure
  • Le biseau représenté par sa largeur et sa position extérieur ou intérieur.

Le principe de fonctionnement selon MICHEL VILAIN (1989),  est lié à la vitesse d’avancement de la charrue et le frottement des disques sur la terre où ces disques tournent et découpent des tranches de terre de forme semi-elliptique; le sol devient émietté et redéposé sous forme des mottes.

D’après NAKIB (1986), le profil obtenu avec une charrue à disques est d’une tendance à être le plus souvent émietter. La pression exercée sur la bande de terre et al rotation du disque sont les causes de l’émiettement accentué ; la terre étant projetée latéralement. On obtient donc un profil émietté en surface d’une part et en profondeur les mottes sont noyées dans la terre fine.

La charrue à disque produit généralement une quantité de labour moins intense mais aussi mieux adaptée par rapport aux autres outils aux conditions difficiles tel que les sols à fortes racines, les sols riches en pierres et en graviers WILLEM HOOGMOED (1992). Elle est aussi utilisée sur les sols siliceux où l’usure du sol est plus répartie (MICHEL VILAIN, 1989), en revanche l’utilisation des charrues à disques peut causer le tassement des mottes prélevées en saison pluvieuse.

Le fond du labour est ondulé et succède des parties lisses où la circulation d’eau devient très difficile à travers ces parties en absence des pores (MICHEL VILAIN, 1989).

Figure n° 17 : la charrue à disques (DETRAUX ; OESTGES, 1979)
Figure n° 17 : la charrue à disques (DETRAUX ; OESTGES, 1979)

Le réglage de la charrue :

Selon DETRAUX et OESTGES, (1979), trois points essentiels pour assurer l’équilibre général de la charrue résume dans:

  • Le réglage du sens et de la grandeur de l’effort de traction.
  • L’équilibré du poids du disque et le poids de la charge qu’il supporte.
  • Les forces résistantes essentielles pour faire le labour. Elles sont : a force de frottement, la force de cohésion de la terre et le poids de la terre.

Domaines d’utilisation la charrue à disques :

Selon BETOUCHE SEBTI (1991),  la charrue à disques est utilisée dans les cas :

  • des terrains comportant des affleurements rocheux où l’on risque de briser les socs, par contre les disques roulent sur l’obstacle et permettent de passer sans accident ; la charrue à disques est utilisée aussi dans les sols parcourus par les racines des arbres.
  • Des terrains particulièrement abrasifs, les disques ont une usure plus également répartie du fait de la rotation des disques qui diminue le frottement.

En revanche DUTHIL (1973), résument les inconvénients de l’utilisation de la charrue à disques dans les points suivants :

  • la tendance à l’entrure est souvent insuffisante et toujours inférieure à celle d’une charrue à socs.
  • Le retournement du sol est incomplet ce qui laisse un labour de bien moins bel aspect surtout lorsqu’il doit être accompagné d’un enfouissement.
  • La profondeur du labour est relativement limitée.

Source:

ZAABOUBI Siham 2007. EFFETS COMPARATIFS DE DEUX OUTILS ARATOIRES (DISQUES – DENTS) ET DE DIFFERENTS PRECEDENTS CULTURAUX SUR LES PROPRIETES PHYSIQUES D’UN SOL CULTIVE EN CEREALES DANS LA REGION DE TIMGAD.

Université EL-HADJ LAKHDAR- BATNA.

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.