Arrivée du safran en Europe occidentale

Arrivée du safran en Europe occidentale
Share this post with friends!

C’est à partir du IXe siècle que la culture du safran apparaît en Europe occidentale ; en effet ce sont les Arabes qui l’apportent en Afrique du Nord, puis la civilisation maure qui la diffuse en Espagne musulmane.

Ainsi l’on retrouve des plantations de safran dans les provinces de la Mancha, de Castille, d’Andalousie et de Valence ; l’Espagne bénéficiera d’un rôle important dans l’industrie du safran en se plaçant au rang des plus gros producteurs et des plus gros exportateurs grâce à son implication depuis des siècles dans le commerce des épices (9).

L’introduction du safran en France fait suite à sa mise en culture en Espagne mais provient également d’un apport des Croisés lors de leur retour d’Asie Mineure entre les XIe et XIIIe siècles. On peut aussi imaginer que du temps de l’empire romain, les Gaulois connaissaient cette épice grâce aux contacts qu’ils établissaient avec la Grande Grèce du fait des voies de communication. Montagné parle d’un assaisonnement prisé des Gaulois faisant intervenir safran, cumin, miel, benjoin pour les œufs, et safran, miel et vins doux pour les bouillies de céréales (5).

La culture du safran en France prend vraisemblablement naissance dans l’Albigeois pour s’étendre au Quercy, à l’Angoumois, au Poitou, à la Touraine, à la Provence. L’importation dans le Gâtinais serait dû à la famille Pocaire, au XIIIe siècle, grâce à Geoffrey Pocaire rapportant la plante d’Orient lors de l’avant dernière croisade, mais également grâce à son fils qui aurait ramené des bulbes d’Avignon peu avant sa mort en 1306 (10). C’est ainsi qu’un commerce s’établit dans cette région et se concentre dans les villes de Pithiviers et de Boynes. Boynes fut ainsi qualifiée de capitale française du safran jusqu’au XIXe siècle.

C’est au XVIe siècle que la culture du safran en Occident bat son plein, se répandant rapidement dans différentes régions françaises afin de gagner la Normandie puis le sud de l’Angleterre où une ville fut baptisée du nom de l’épice : Saffron Walden.

Parallèlement, le safran est également cultivé en Allemagne, en Suisse et en Italie avec les grands ports exportateurs de Gênes et de Venise. Puis la culture s’exporte en Amérique, suite aux persécutions religieuses en Europe, avec une installation majoritaire en Pennsylvanie.

Au XIXe siècle, les cultures du safran en Europe déclinent, si bien que le safran du Gâtinais demeure le seul survivant. A partir de 1850, les surfaces régressent très rapidement, avec pour causes :

  • les hivers rigoureux (1879-1880 et 1891-1892) ;
  • l’introduction des teintures et des colorants chimiques (aniline) ;
  • les maladies cryptogamiques ;
  • la hausse du coût de la main d’œuvre ;
  • la diminution de l’emploi du safran en pharmacie ;
  • l’exode rural ;
  • le départ à la guerre en 1914.

La disparition totale du safran se produit en 1946 suite à l’apparition de nouvelles cultures telles que la betterave, la pomme de terre ou les céréales.

La reprise de cette culture tant convoitée au fil des siècles, se fait dans les années 1980 en France, avec, en 1987, la création d’une nouvelle association « les safraniers du Gâtinais » afin de relancer cette culture traditionnelle .

Cette épice, qui a parcouru différentes époques et contrées du monde, est également une drogue au sens pharmaceutique, c’est-à-dire qu’une partie de cette plante est utilisée pour ses propriétés thérapeutiques. Ce sont les stigmates séchés de la fleur de Crocus sativus qui constituent la drogue végétale. Les stigmates ainsi que la poudre de safran font l’objet d’une monographie à la pharmacopée française de 1965 à 1991 (de la VIIIe à la Xe édition) figurant, seuls, ou dans différentes préparations officinales .

Source:

Benosman, Sarah 2018. etude du suivi des étapes de greffage du citrus clementina sur citrus aurantium.

Télécharger le document complet PDF.

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.