Anatomie de l’appareil digestif du lapin

Anatomie de l’appareil digestif du lapin
Share this post with friends!

Le lapin est un herbivore monogastrique son tube digestif fut décrit par de nombreux auteurs tel que LEBAS (1978) et CANDAU (1992).
L’appareil digestif est composé par trois (3) grandes parties :

– La bouche contient des dents ; ces derniers ont des différents rôles .les incisives servent à découper ou déchiqueter les aliments.

Les prémolaires et les molaires servent à broyer. Les incisives sont recouvertes d’une épaisse couche d’émaille qui forme un bord bien tailler ou la dent coupe les aliments ; les incisives sont dites à racine ouverte, parce qu’elles ont une croissance continue tout au long de sa vie dont elles s’usent par l’usage (FIELDING, 1993).

L’aliment sont broyés et mélangés par les molaires avec de la salive. Les particules finement broyés sont avalés en progressant par l’œsophage jusqu’à l’estomac.

– L’estomac est un réservoir, le poids de son peut atteindre en moyen 100 à 140g plus ou moins pâteux Il est caractérisé par un pH très acide et qui est du à la sécrétion d’acide chlorhydrique.

L’estomac fait pénétrer dans l’intestin grêle après avoir effectué une digestion enzymatique et légèrement musculaire.

L’intestin grêle est composé de duodénum, jéjunum et iléon.

L’intestin mesure environ 3 m de longueur avec un diamètre environ 0.8 à1 cm ; le contenu est un liquide pâteux. Il débouche l’estomac au caecum (MAERTENS et GROOT, 1987).

– Le caecum est un organe le plus volumineux du tube digestif d’après LEBAS(1975).

Le caecum est un lieu de digestion intense (GIDENNE et al,1996).il mesure environ 40 à 45 cm de long avec un diamètre de 3 à 4 cm possédant un poids de volume de 100 à 200g d’une pate homogène ayant une teneur en matière sèche de 20% en moyen ; reliant à un colon mesurant en moyen de 1.5m. Il se replie sur 50 cm (colon proximal) et lisse dans sa partie terminale (colon distal) ce dernier se termine par le rectum et l’anus.

Figure N°3 : anatomie de l’appareil digestif du lapin (valeur moyenne pour un lapin NéoZélandais blanc de 2.5 kg, nourri à volonté avec un aliment granulé équilibré (LEBAS, 1997).
Figure N°3 : anatomie de l’appareil digestif du lapin (valeur moyenne pour un lapin NéoZélandais blanc de 2.5 kg, nourri à volonté avec un aliment granulé équilibré (LEBAS,
1997).

0 thoughts

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.