Phytopathologie - cours

Agriotes sp

Agriotes sp

a/-SYSTEMATIQUE :                                 

Embranchement     Arthropoda  
Sous-embr.: Hexapoda
Classe : Insecta
Sous-classe     Pterygota
Infra_classe  Neoptera
Super ordre :   Endopterygota
Ordre : Coleoptera
Sous-ordre : Polyphaga
Infra-ordre : Elateriformia
Famille : Elateridae
Sous-famille : Elaterinae
Genre : Agriotes
Espèces :               Agriotes sp
Nom commun Vers  fil de fer  ou     vers jaune. Taupins

 b/-DESCRIPTION(Ordre ; espèce…) :

       Constituent 40% des espèces d’insectesconnues (~ 300 000 espèces décrites dans le monde).30% des espèces animales dela planète. Piècesbuccales de type broyeur avec mandibules bien développées.     *Koleos = étui, fourreau. Ptera= ailes. 

 -Ailes antérieures sclérifiées = élytres.Ne participent pas au vol.                        -Ailes postérieuresmembraneuses; repliées sous les élytres.Se déploient pour le vol. 

*Taille variant de 0,5 mm à plus de 10 cm.              

*Insectes holométaboles (métamorphose complète), leslarves des coléoptères ont des formes très variables et parviennent au stageadulte en passant par un stade pupal. L’adulte diffère complètement dela larve et les adultes sont également de formes très variées.

       En général, les coléoptères hivernent au stade pupal ou adulte et certains sous forme larvaire, mais peu hivernent au stade d’œuf. La plupart des espèces ont une génération par année, mais plusieurs espèces xylophages (perçant le bois) n’ont qu’une seule génération à tous les deux ou trois ans.

      Leur régime alimentaire est varié; certains sont phytophages (se nourrissent de végétaux), d´autres zoophages (prédateurs) ou saprophages (détritivores).

      Selon leur régime alimentaire, on les retrouve dans des milieux variés, autant aquatiques que terrestres. On peut les retrouver sous les écorces, dans la litière des forêts, sur le feuillage, les fleurs et les fruits des végétaux, dans des cavernes ou dans des terriers d’animaux.

L’adulte estun coléoptère de forme allongée, à carapace dure et de couleur sombre. Leurcorps est habituellement fuselé et mesure de 1 à 3 cm de long. La larve estmince, cylindrique, de couleur allant de l’ocre au cuivre avec une tête brunfoncé. Elle a 3 paires de pattes et sa partie postérieure se termine par unecourte pointe marron. Elle atteint 3 cm de longueur en fin de cycle. Les vers fil de ferapprécient l’humidité et sont sensibles à la sécheresse.     

Les taupins : 

Lestaupins sont des Coléoptères de 6 à 12 mm de long, communs en été dans les préset les champs. Les larves sont terricoles, extrêmement résistantes (d’où leur surnomde “vers fil de fer”), de couleur jaune brillant et dont la taille varie de 2 à25 mm.Ladultede 7 à 8 mm,corps très allongé et entièrement recouvert sur les faces dorsale et ventraled’une fine pubescence gris blanchâtre. Tête large et presque complètementdissimulée par le thorax. Pronotumbrun noirâtre, bombé sur la face dorsale.

Elytresétroits, allongés à l’extrémité, rougeâtres.

 Parmi lescultures légumières, toutes les cultures racines sont sensibles ainsi que lemaïs doux, la pomme de terre et les cultures repiquées telles que les salades,les choux, la tomate, l’aubergine, le poivron, le melon et le fraisier.

 c/-BIOLOGIEDE : Agriotes sp

* 1 génération en principe tous les 6ans, et la larve mue8 fois, et la durée de nymphose : 1 mois  

  Le cycle évolutif est de 3 à 6 ansselon l’espèce, et la larve se nourrit activement pendant 2 à 5 ans. Dans leszones habituellement infestées, tous les stades larvaires peuvent être présentsen même temps au cours de la saison de végétation. La larve développée setransforme habituellement en nymphe dans la terre à la fin de l’été ou au débutde l’automne, pour parvenir au stade adulte au moins de 3 semaines et hiverner.Les adultes émergent du sol le printemps ou l’été suivant et s’accouplent,après quoi les femelles s’enfoncent à une profondeur de 2.5 à 15 cm dans le sol et pondentde 50 à 300 œufs. Comme les femelles volent difficilement, les infestationssont lentes à se propager d’un camp à l’autre. Les œufs éclosent après 2 à 4 semaines, et se déplacent dans le sol à la recherche de nourriture.

Elles peuvent s’enfoncer assez profondément pour résister aux conditions difficiles (sécheresse estivale, froid hivernal). Elles hivernent généralement en profondeur pour ne pas être touchées par le gel. Elles remontent au printemps lorsque la température de la couche superficielle est de 10 °C. La larve du dernier stade larvaire amorce la nymphose soit immédiatement, soit au printemps après avoir passé l’hiver à l’abri dans la loge. Au mois de mai de la 5e année de développement, la larve se nymphose. Les adultes sont formés en été et restent en diapause jusqu’au mois de mars de l’année suivante. Ils pondent fin mai-début juin.

Cen’est généralement qu’à partir de la 2éme ou la 3éme année que les larvess’attaquent aux végétaux. Elles rongent les racines et la base des planteset creusent les tubercules et les fruits au contact du sol, occasionnant desdégâts particulièrement graves sur les jeunes plantes au printemps et enautomne. Les dommages sont particulièrement importants dans les champs quisuivent un retournement de prairies ou de friches. Les œufs et les jeuneslarves sont très sensibles à la sécheresse.

 d/-DEGATS : 

    –  Dégâts : localement importants.

    –  Périodes de risques : automne et printemps

     –  Détection : pièges (appâts)

            – Les larves de taupins apparaissent surtout la deuxième année suivant l’implantation de la parcelle. Au printemps, les larves creusent des galeries dans les semences, dans les racines et les pousses de croissance.             Plus tard, durant la saison de végétation, les vers fil de fer se nourrissent des parties souterraines de la tomate , de la carotte, de la betterave, de l’oignon, de la pomme de terre, du poireau. Elles creusent des galeries de 3 mm de diamètre et de 4 cm de profondeur (plus petits que ceux faits par les vers blancs). Les plantes attaquées meurent ou sont impropres à la consommation. Les larves s’attaquent également aux racines des salades, aux racines des gazons et des jeunes arbres.

  e/-LES MOYENS DE LUTTE :.

   — Lutte préventive :

             – La première année d’implantation de la parcelle, cultivez surtout des crucifères (chou, brocolis, cresson), et déplacer ces cultures les années suivantes.

         – Protégez leurs ennemis naturels : la taupe, la musaraigne, les carabes, les oiseaux tel que les corneilles, les étourneaux, les grives.

         – Labourer le sol tard à l’automne pour exposer les vers au gel et à leurs prédateurs.

          – Apportez du fumier ou du compost pour augmenter la résistance des cultures.

Lutte écologique :

          – Les œufs sont localisés dans les 5 à 10 premiers centimètres du sol de mi-mai à début juillet. Ils sont très sensibles à la déshydratation, ils sont donc recommandés de réaliser un griffage du sol et de laisser sécher

       – Les larves de taupins apprécient les sols compacts et humides : travaillez le sol plusieurs fois afin de bien l’ameublir, l’aérer et le drainer.

       – Disposez des appâts : enfoncez des carottes ou des pommes de terre, ou de tomate : coupées en deux dans le sol, la face coupée se trouvant à environ 5 cm de profondeur. Contrôlez et détruisez régulièrement les larves attirées.

Lutte chimique : 

Si lesméthodes de lutte préventives et biologiques restent insuffisantes, il existedes produits spécifiques pour jardin à base de diazinon ou de chlorpyriphos-éthyl pour luttercontre les taupins. Il ne faut néanmoins pas oublier que ces produits chimiquesdétruisent toute la faune auxiliaire et posent donc à terme des problèmes dedéséquilibre du sol. Il est important d’intervenir au bon moment : au printemps (avril, mai) à la remontée des larvesou au début de l’automne(septembre) avant l’hibernationdes larves. Ces produits agissent par ingestion et contact : il faut lesincorporer dans la couche superficielle du sol humide .

  Exemple :Usages et dosesautorisés :chlorpyriphos-éthyl . Traitement du sol : Taupins (en localisation) :   25g/10m².

Previous post
Heliothis armigera

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.